iconeChoisir un fond d'écran
Kadara, planète de Mass Effect Andromeda

Premières impressions et nouvelles infos sur Mass Effect Andromeda

23/02/2017
21 commentaires

A l’occasion de la présentation presse de Bioware qui a eu lieu à Paris le 16 février 2017, quelques membres de MassEffectUniverse.fr ont eu l’opportunité de participer à l’événement et de pouvoir jouer à quelques heures de jeu sur Mass Effect Andromeda ! L’occasion pour nous de vous livrer nos premières impressions et de vous révéler les nouvelles informations que nous avons pu obtenir lors de cette journée.

Présentation du jeu

Fabrice Condominas

Nous avons tout d’abord assisté une présentation globale du jeu par Fabrice Condominas, producteur de Mass Effect Andromeda. Celui-ci nous a rappelé l’importance de l’exploration spatiale qui est le cœur même du jeu, et l’importance de garder un certain degré de crédibilité même au sein de la science-fiction, à travers des partenariats entre Bioware et des agences spatiales, ce qui a par exemple permit de calculer la durée du voyage d’environ 600 ans vers Andromède : ce nombre n’est pas dû au hasard.

Mass Effect Andromeda reste donc un jeu d’action à la 3ème personne mélangé aux éléments d’un jeu de rôle, avec un très fort accent mis sur les relations entres les personnages et les dialogues avec ces derniers, tout ceci rendu le plus crédible possible grâce à la technologie du moteur FrostBite. On nous rappelle également que Mass Effect Andromeda n’est pas Mass Effect 4. La trilogie Shepard était déjà pensée dès le départ pour être une trilogie et s’arrêter à ce moment-là, Mass Effect Andromeda est bien un renouveau de la série.

D’un point de vue scénaristique, l’Initiative Andromeda est un genre de plan B, une solution pour s’assurer de la survie des espèces de la Voie Lactée si jamais la situation dans cette dernière venait à dégénérer; et que le pire devait arriver. Ce voyage est un aller simple : il n’a jamais été envisagé que les personnes prenant part au voyage (qui ne sont d’ailleurs composés que de volontaires) puissent un jour revenir dans la Voie Lactée. Cet aspect sera d’ailleurs récurrent lors des dialogues : quelles sont les motivations de chacun pour avoir pris la décision de prendre part à ce voyage vers Andromède, en sachant qu’ils n’en reviendront pas ?

Enfin, Fabrice nous rappelle le véritable enjeu de Mass Effect Andromeda et ce qui sera au cœur de nos décisions : c’est nous l’extra-terrestre, l’intrus. Mais cette fois, les autochtones semblent plus forts que nous… Nous serons véritablement impliqués dans l’histoire à travers les nombreuses discussions et décisions avec les personnages. En tant que Pionnier, notre rôle s’apparente vraiment à celui d’un scout : quelqu’un de polyvalent, allant de l’avant et capable de s’adapter aux situations auxquelles il sera confronté.

La présentation se termine par la vidéo d’introduction du jeu d’une dizaine de minutes. Une petite introduction montre la construction des arches à proximité de la Terre et de la Lune en nous rappelant le contexte du voyage. Ensuite, nous nous réveillons de notre cryo-stase car nous venons d’arriver dans Andromède, dans le secteur Héléus. Les premiers choix de dialogues commencent au sein de l’arche, puis les premiers déplacements et commandes de base, jusqu’à ce que nous embarquions dans une navette pour poser le pied sur la première planète pour commencer la première mission du jeu…

 

Introduction du jeu

Mass Effect Andromeda : preview du jeu

Mass Effect Andromeda : previewDirectement suite à la vidéo d’introduction, nous démarrons donc, manette en main (ou clavier-souris) le début de la première mission du jeu. Même si nous ne révélerons pas de faits majeurs, nous vous conseillons de ne pas lire cette partie si vous voulez garder toutes les surprises de votre côté.

Le début de Mass Effect Andromeda s’enchaîne rapidement : suite à notre réveil de cryo-stase, nous sommes envoyés en mission sur la planète censée être la nouvelle Terre, autrement dit la planète qui accueillera les populations humaines de l’Andromeda Initiative. Seulement, ça c’était 600 ans avant, et depuis la planète a fait son chemin… elle est devenue relativement inhospitalière ! Ryder et son équipe doivent quoi qu’il en soit s’en assurer en allant sur place.

Après un atterrissage digne d’un Star Trek de JJ. Abrams, nous tombons rapidement nez à nez avec les Kert (Kett en version originale), la principale race ennemie de cette nouvelle saga. Malgré une tentative de présentation courtoise, nous nous retrouvons contraint de DÉGOMMER A TOUT VA !

Nous devons ensuite retrouver nos coéquipiers éparpillés lors de l’atterrissage raté, à commencer par Liam Kosta et notre père, Alec Ryder. Rapidement, on comprend que Bioware a donné plus de liberté aux joueurs dans leur progression : il est possible de foncer tête baissée comme de prendre son temps, en empruntant des zones secondaires et d’y découvrir d’autres informations ou personnages.

Le gameplay lors des scènes de combat s’avère relativement nerveux et jouissif, et ce malgré le peu de pouvoirs dont dispose Ryder au début de l’aventure. Le système de couverture change et demande un petit temps d’adaptation : désormais, notre personnage se met automatiquement à couvert lors de l’approche d’un obstacle, il n’y a plus besoin d’appuyer sur une touche pour l’activer. Cela pourrait s’avérer frustrant pour ceux qui souhaitent avoir pleinement la main sur les mouvements de leur personnage comme c’était le cas dans la trilogie, peut-être pourra-t-on désactiver cette fonctionnalité dans le jeu final ?

Enfin le jetpack, nouvelle fonctionnalité de la saga, permet d’explorer des zones jusque-là impossible à atteindre pour le joueur, et rend ainsi l’exploration plus crédible. En combat, le jetpack est également un atout de taille pour surprendre l’ennemi, mais demandera là aussi un peu d’exercice pour devenir un Pionnier accompli.

A la fin de la mission, nous retrouvons Cora Harper pour une grosse bataille, et enfin Alec Ryder. Il devient alors assez amusant de le voir mettre en pièces les troupes Kert, en tant que soldat d’élite N7… La mission se termine sur un fait scénaristique majeur, où on ressent une possible inspiration sur le film Interstellar, mais nous n’en dirons évidemment pas plus !

 

Promenade sur Kadara

Mass Effect Andromeda : preview

La deuxième session prend place au même endroit qui a déjà été montré dans la première vidéo de gameplay du jeu, la planète Kadara, et nous avons pu donc directement jouer ce que nous avons vu en vidéo. De même, ignorez cette partie si vous voulez ne pas connaitre d’autres détails, bien que les révélations sont moindres par rapport au début du jeu.

Dés notre arrivée sur le marché de Kadara, nous découvrons une petite cité vivante et animée : de nombreux personnages peuvent discuter avec notre Ryder et des scènes amènent le joueur à s’interposer. Compte tenu du temps restreint à notre disposition, nous ne traînons pas trop et allons donc en direction du bar de la cité afin d’avancer sur notre quête principale. Au bar, Scott Ryder fait preuve d’un certain charisme et d’habilités en communication, notre personnage semble être relativement malin et provocateur.

NomadNos informations obtenues et un verre de Whisky plus tard, nous rencontrons Sloane Kelly (dirigeante des lieux) afin de trouver un certain Vehn Terev, un Angara pouvant nous apporter des informations précieuses pour l’achèvement de notre mission. Enfermé par les hommes de Sloane Kelly, l’Angara nous livre les informations nécessaires et nous partons sans plus attendre en Nomade à l’extérieur de Kadara.

Très vite, on se rend compte de l’étendue de la zone explorable, mais Bioware semble avoir exagérément placé des activités sur la route du joueur pour que celui-ci n’ait pas le temps de s’ennuyer : de nombreux monstres et troupes ennemies (ex : ennemis déposés par des vaisseaux sur des petites bases) se dressent ainsi au devant du Nomade, la crainte de la répétitivité apparaît donc… Libre au joueur de s’arrêter pour ne pas laisser de témoins sur son passage. Nous espérons cependant que Bioware ne fera pas apparaître un ennemi tous les 300 mètres dans les phases en Nomade « histoire de faire du tir au pigeon ».

Cette promenade sur Kadara nous ramène forcément aux origines de la licence Mass Effect, le tout mieux construit et forcément plus joli. Cette première approche nous indique clairement que la durée de vie d’Andromeda pourrait belle et bien être conséquente !

 

Intérieur du TempêteIntérieur du Tempête

Trop curieux de faire la rencontre de nos coéquipiers, nous quittons Kadara pour découvrir l’intérieur du Tempête, le remplaçant du Normandy. Plus petit que ce dernier, le Tempête n’en reste pas moins un vaisseau d’une certaine ergonomie et élégance. Nous avons pu parler avec la majorité de son équipage pour constater qu’encore une fois, Bioware sait créer des personnages attachants et intéressants, de Liam à Peebee, en passant par le pilote Kalo. Cette partie de la démo nous a particulièrement enthousiasmé et nous avons hâte de rencontrer l’équipe du Pionnier au complet.

 

Éditeur de personnages

Nous avons également pu tester l’éditeur de personnage lors du lancement d’une nouvelle partie. Nous choisissons donc en premier lieu si nous incarnerons Scott ou Sara Ryder. Il est ensuite possible de choisir l’apparence par défaut de notre avatar, ou une apparence personnalisée.

L’éditeur propose une dizaine de visages pré-définis en guise de point de départ, qu’il est ensuite possible de personnaliser à souhait. Forme du visage, nez, yeux, mentons, oreilles, coiffure, cicatrices, tatouages, etc… Les possibilités sont vastes. De plus, tous les éléments qui peuvent prendre une couleur (comme les cheveux ou les yeux) peuvent prendre n’importe quelle couleur existante à travers une palette totalement libre : ce n’est plus une grille de couleurs prédéfinies comme dans la trilogie.

De plus, selon si vous avez choisi Scott ou Sara, il est possible d’entièrement personnaliser de la même manière votre frère/sœur qui vous accompagnera dans le jeu, avec le même degré de détail que votre avatar, il n’y a pas de restrictions dans l’éditeur de votre frère/sœur.

Ensuite, vous pouvez choisir un « profil » pour votre personnage comme Meneur ou Bagarreur par exemple : ce « profil » déterminera quelles seront les compétences déjà maîtrisées par votre personnage au début du jeu. Vous pouvez également choisir le prénom de votre personnage.

Dernier petit détail, en guise de clin d’œil à la trilogie Mass Effect : vous pouvez choisir si le Commandant Shepard était un homme ou une femme. Nous ne savons pas encore à quel degré cette information sera utilisée dans le jeu, c’est en tout cas la seule chose qu’il sera possible de personnaliser à son sujet.

 

Nouvelles images :


Conclusion

L’avis de Simon N7 : Est-ce que ce serait objectif venant d’un fan de dire que cette suite tant attendue semble très réussie ? Certainement pas ! Quoi qu’il en soit, je peux dire que cet aperçu de Mass Effect Andromeda confirme l’ambition d’EA et Bioware de proposer un titre qui marquera les esprits des joueurs en 2017. Sur certains aspects du jeu, on sent bien que Bioware a profité pleinement de ces 5 années de développement pour monter le niveau de la saga Mass Effect en terme de narration et d’immersion.

Ce qui m’a le plus marqué :

  • Le moteur FrostBite 3 qui amène Mass Effect dans une nouvelle ère. Certains détails sont très impressionnants, par exemple, un détail inutile à première vue qui m’a marqué : la barbe mal entretenue de Scott Ryder était très réaliste.
  • L’éditeur de personnages qui propose enfin de créer des personnages plus facilement (par contre les visages servant de base ne sont pas ce qu’il y a de plus réussis, donc libre à vous de corriger le tir).
  • Les nouveaux personnages secondaires, d’Alec Ryder (très charismatique) aux coéquipiers de notre Pionnier, cela semble être une réussite.

Ce que j’ai moins aimé :

  • L’exploration avec le Nomade, étant plutôt adepte de l’exploration 100% à pied de Mass Effect 2 et 3, je crois que je vais devoir me forcer sur les séquences en Nomade que je trouve rapidement répétitives.
  • L’introduction du jeu un peu trop expéditive : j’espère qu’on découvrira le passé de notre Ryder et de son père au cours du jeu, par exemple sous forme de flash-back.

L’avis de Gigagun : Rassurant, c’est le premier mot qui me viens en tête après cette session. Changer autant de choses par rapport aux précédents épisodes de Mass Effect (protagonistes, équipiers, galaxie, etc…) mène indubitablement au doute, et pourtant Bioware semble avoir assuré la transition avec brio. Tout ce qui fait l’essence même de Mass Effect est bien là : la narration, l’implication dans l’histoire, les personnages travaillés, les combats qui combinent armes et pouvoirs en présence de notre commando, le choix de notre destination sur la carte galactique etc… Et à tout ceci s’ajoute de nouveaux concepts qui donnent une dimension supérieure, comme les découvertes des technologies, de la flore, ou encore les questions éthiques de notre « installation » ou de notre « invasion » dans Andromède par exemple.

Ce qui m’a le plus marqué :

  • Le gameplay ! On sent clairement les possibilités qui vont s’offrir à nous, à tel point qu’on semble un peu perdu face à la multitude d’approches possibles, on était pas habitués à ça même dans Mass Effect 3.
  • Le contexte du jeu, cette position « d’envahisseur » qui va certainement susciter de longs débats tout au long du jeu.
  • Les graphismes, le jeu est juste superbe.

Ce que j’ai moins aimé :

  • Le côté très expéditif du début du jeu, poussé par le fait « qu’il faut une mission tutoriel » et laissant un peu de côté les explications scénaristiques, heureusement mieux que celui de Mass Effect 3 tout de même.
  • Un côté « on ne sait plus où donner de la tête », l’objectif des 100% risque d’être pénible à atteindre.

Interviews

Au cours de l’après-midi, nous avons pu prendre quelques minutes pour poser quelques questions à Fabrice Condominas à propos du jeu. Vous pouvez retrouver l’interview sur l’article dédié.

Ensuite, nous avons eu la chance de rencontrer et d’interviewer Alexandre Astier (Kaamelott, L’Exoconférence) qui a réalisé le doublage français d’un des personnages du jeu. Rendez-vous sur l’article dédié pour découvrir cette interview.


Autres informations diverses

Étendue de la zone de jeu

Dans Mass Effect Andromeda, il ne sera possible de naviguer qu’au sein du secteur Héléus lui-même, le reste de la galaxie d’Andromède ne sera pas accessible dans le jeu. Cependant, avec la quantité de systèmes et de planètes à explorer dans ce secteur, le contenu sera suffisamment conséquent pour rivaliser avec celui des précédents Mass Effect, même limité à un secteur.

Le sixième coéquipier

Nous avons maintenant la confirmation du 6ème coéquipier qui pourra nous accompagner en mission : il s’agit de Jaal, un Angara, l’une des nouvelles races d’Andromède.

Doublage du jeu en français

  • Scott Ryder est doublé par Raphaël Cohen, notamment doubleur de l’acteur Luke Evans (Dracula Untold, Fast and Furious 7…). Fait amusant, la doubleuse de Sara Ryder, Sabrina Marchese (surtout doubleuse pour des spots pub), n’est autre que la compagne de Raphaël Cohen !
  • Pascale Chemin, doubleuse de FemShep et très attachée à cette participation, a refait quelques doublages de personnages secondaires pour Mass Effect Andromeda en guise de caméo.
  • Ce sont plus de 200 acteurs français qui ont participé au doublage de Mass Effect Andromeda, et plusieurs mois de travail ont été nécessaires à l’achèvement de ce projet.
  • Dans le jeu, il sera possible de choisir si vous voulez les voix en VF ou en VO ainsi que les sous-titres, exactement comme dans Mass Effect 3.

Des périphériques Logitech

À la sortie du jeu, Logitech proposera un ensemble de périphériques de jeu aux couleurs de l’Initiative Andromède, comprenant un clavier, une souris, un tapis de souris et un casque (limité à 3000 exemplaires) :

Jouer à la manette sur PC

Sur PC, le jeu comporte cette fois-ci un support natif des manettes de Xbox 360/One : vous pouvez donc librement passer du clavier-souris à la manette ou inversement sur PC, ce qui vous laisse le choix de la jouabilité que vous préférez.

Classement du jeu

Le jeu a été classé PEGI 16 en France, alors que les trois premiers épisodes étaient quant à eux PEGI 18.


Nous remercions Mickaël (Community Manager de EA France) et Stéphane (Chef de produit Mass Effect en France) de nous avoir offert l’opportunité de participer à cette journée !

Antoine (Gigagun) au premier plan, et Simon (Simon N7) au second plan.

Simon (Simon N7) à gauche et Antoine (Gigagun) à droite, pendant la découverte du jeu

Simon N7

Créateur et administrateur de Mass Effect Universe. J’ai fait de ma passion pour le web mon métier. Grand passionné des films et séries américaines, j’espère voir prochainement le film Mass Effect se concrétiser !

Commentaires

Merci pour tout ça. Ça a l'air fantastique !!! Bon j'ai un peu peur pour cette histoire de couverture lors des combats. J'espere que c'est assez naturel tout de même...

Sinon.
SPOILER !!!!! Du coup la Sloane Kelly que vous avez rencontrez sur Kadara, c'est le personnage principal du 1er bouquin. Trop cool ça !!!!  :))
Que je vous envie!
Super retour ! Je n'ai pas tout lu, entre autre la partie consacré au début du jeu pour ne pas me spoiler!
Parcontre quelques questions me viennent dont celle-ci : il n'y a qu'une voix de doublage par sexe si je comprends bien ? (contrairement à DAI où il y avait 2 voix de doublage par sexe)
Hâte de mettre la main dessus
De toute façon même si je suis jaloux (au bûcher les créateurs :) ) je suis en mode Nintendo switch/Zelda. Donc ma jalousie est moindre. Bref en tout cas les aperçu que j'ai lu me rassure sur le côté exploitation/histoire. Mais j'ai toujours autant de crainte avec le gameplay, trop bourrin à mon goût.
J'en peux plus d'attendre, c'est trop top. En plus vous avez pu y jouer, et même si vous retour ne sont pas que positif ( gout et couleur toussa toussa), il sont bien plus positif que négatif tout de même. Finalement j'ai pris 2 jours de congés, même avec le week-end, cela risque d'être court non?
C'est vraiment plein de bonnes nouvelles d'un coup. J'ai bien aimé le commentaire sur Alec (le très charismatique), puisque bon nombre de fois, j'ai vu dans différents post ici même que Alec ne semblait pas charismatique.
Bon ben je vais aller dans une pharmacie, me prendre quelques somnifères et demandé combien je doit en prendre pour me réveiller le 23/03 à 00h00 en pleine forme, parce que sans cela, je ne sais pas si je pourrai attendre aussi longtemps avant d'y jouer.
Voilà de très bonne nouvelles, vraiment hâte qu'il sorte,
j'avais quelque que craintes sur la voix de Sara en français car la seul fois ou ont la entendu,
elle avait un accent bizarre alors je suis vraiment rassuré,

juste une petite crainte sur le système de couverture j'espère qu'il sera fluide
car on risque de prendre quelques balles a hyper vitesse dans les fesses au début

mais c'est pas grave et je trouve cool qu'on puisse personnalisé le frère et la soeur
en plus de tout le reste, sa va être du très lourd.

Merci pour toutes ces infos  ;)
Ah Pascale Chemin,cette voix ! <3 Elle est vraiment investie dans Mass Effect et j'apprécie vraiment son boulot !
Merci à vous MEU même si je n'ai pas tout lu,j'ai envie de découvrir le jeu moi bon sang ! :D
Que de bonnes nouvelles ! Reste à voir comment ils vont gérer le côté "open world" (avec de gros guillemets) par rapport à ME1 et surtout DAI j'attends la nouvelle vidéo de gameplay pour ça!
La VF est réussie ?  :)
La VF est réussie ?  :)

Franchement oui, je me souviens plus trop des personnages secondaires maintenant, mais les Ryder sont très biens : le père a sans doute la voix la plus charismatique du jeu, et j'ai adoré celle d'Alec, qui renforce sa personnalité de soldat malin et habile en communication.

De souvenir, Peebee a une voix toute choupi aussi :p

On a pu discuter avec une personne de la société chargé du doublage, ils ont fait un gros boulot franchement. Comme nous l'avons indiqué, ils ont fait appel à plus de 200 doubleurs !

Poster un commentaire