iconeChoisir un fond d'écran

Citadelle

2012/12/fond-du-site-v33.jpg

Trou noir

2013/05/Trou-Noir.jpg

Astéroïdes

2013/05/Astéroïdes.jpg

Miranda & Tali

2013/11/Miranda-vs-Tali.jpg

Novéria

2015/03/Brian-Sum.jpg
Dossier Star Trek

Hors sujet – Le renouveau de la licence Star Trek

23/03/2013
4 commentaires

Véritable pilier de la science fiction, Star Trek est également la source d’inspiration majeure de l’univers de Mass Effect. En effet, certains l’ignorent peut être mais Bioware s’est très fortement inspiré de Star Trek pour construire sa nouvelle licence de jeux vidéo Mass Effect apparue pour la première fois en 2007, soit presque un demi-siècle après la naissance de Star Trek.

Alors avec la sortie cette année du deuxième film Star Trek signé J.J. Abrams et d’un nouveau jeu vidéo sur consoles, nous nous sommes intéressés à cet univers fondateur de la SF et à son renouveau opéré par la Paramount. Petit rappel des faits, comparaison des deux univers et lumière ce qui pourrait vous intéresser en 2013 si vous apprécier cette franchise.

 

STAR_TREK_by_JoeJusko

Star Trek, une histoire de fans

C’est en septembre 1966 que les américains ont pu découvrir un nouveau programme télévisuel intitulé Star Trek. La série TV proposée par Gene Roddenberry surfait alors sur la conquête spatial qui était à cette époque une véritable priorité pour les puissances américaines et leurs rivaux russes.

L’univers Star Trek dépeint un futur optimiste, utopique, dans lequel l’humanité a éradiqué la maladie, le racisme, la pauvreté, l’intolérance et la guerre sur Terre. Elle s’est également unie à d’autres espèces intelligentes de la galaxie. Les personnages explorent l’espace, à la recherche de nouveaux mondes et de nouvelles civilisations et s’aventurent « là où aucun homme, là où personne, n’est jamais allé ». Les différentes planètes se sont unies sous une même bannière : la Fédération des planètes unies (équivalent à l’échelle galactique de notre ONU). Cette même fédération utilise son programme Starfleet pour veiller sur la galaxie.

Les histoires de Star Trek dépeignent régulièrement les aventures d’êtres humains et d’espèces extra-terrestres qui servent dans Starfleet, ainsi que les nombreux contacts de ceux-ci avec d’autres civilisations. Selon les œuvres, la ligne temporelle commence à partir des années 2150 et se termine aux années 2380. Les films et séries dépeignent régulièrement des thèmes d’actualités comme l’autoritarisme, la lutte des classes, le racisme, les droits de l’homme, le sexisme et le rôle de la technologie.

Premier contact  (1997)

Premier contact (1997)

A son apogée, en 1967, la série TV n’était que la 52e émission américaine en termes de popularité. Après trois saisons, le succès espéré ne fut donc pas au rendez-vous pour la première série TV et elle cessa d’être produite. Mais c’était sans compter sur la solide communauté de fans, les fameux Trekkies, qui ont permis à cette licence de perdurer à travers les décennies. C’est leur haut niveau de fanatisme et de fidélité qui ont permis la production de nouvelles séries TV et de nouveaux films.

Dans les années 70, la concurrence dans la science-fiction s’est fortement développée avec notamment l’apparition de Star Wars. Les films de Lucas se sont énormément démocratisés mais ne se sont pas autant développés sur les écrans que Star Trek, qui a permis la création de 5 séries TV et de 12 films en l’espace de 50 ans d’existence. Des chiffres impressionnants pour une licence restée finalement bien discrète chez nous. En effet, qui peut se targuer d’avoir déjà vu un film ou une série TV Star Trek sur une chaîne de télévision française ?

De nombreux jeux vidéo sont également parus depuis les années 90 mais n’ont pas réellement réussi à briller. C’est également à cette même époque que d’autres œuvres de SF font leur apparition telle que Babylon V ou Stargate, puis que Star Wars revient au cinéma avec la Menace Fantome. Si Star Trek était resté jusque là bien confidentiel, ses récentes évolutions tendent à démocratiser cet univers jusque là réservée à une poignée de fans. Ce sont du moins les ambitions de la Paramount qui relança la franchise au cinéma en 2009.

 

dossier-star-trek-05

De Star Trek à Mass Effect, il n’y a qu’une année lumière

Chaque film, chaque série, chaque jeu vidéo a ses sources d’inspirations. Il ne fait aucun doute que les auteurs de Bioware ont très largement repris les thèmes et le contexte de Star Trek pour créer une nouvelle œuvre de science-fiction : Mass Effect.

Star Trek est une œuvre télévisuelle et cinématographique précurseur sur certains sujets de société, notamment sur la place de la femme. Lors de la première série, le réalisateur a eu beaucoup de mal à faire accepter qu’une femme pouvait être commandant en second d’un vaisseau. Une afro-américaine et un russe sont également de la partie, en pleine période de révolution américaine et en pleine guerre froide.

logo-StarfleetOn retrouve cette particularité dans Mass Effect, les auteurs de Bioware ont placé des sujets de société actuels au cœur de l’aventure, comme l’homosexualité, le fanatisme, le génocide et la place de la technologie. Le jeu propose même d’incarner une Shepard femme, destinée à sauver la galaxie. Bioware nous prouve alors que les femmes dans les jeux vidéo ne sont pas qu’uniquement destinés à animer la libido des joueurs masculins. Elles peuvent commander et s’imposer comme des leaders charismatiques auprès des multiples civilisations.

En abordant des thèmes d’actualités dans un univers de fiction, les auteurs de Star Trek et de Mass Effect parviennent donc à susciter la réflexion chez le spectateur sur de nombreux thèmes clés de notre temps. C’est finalement ce qui fait toute la maturité, la complexité et le succès de ces œuvres, mais qui en même temps pose une barrière envers un certain nombre de spectateurs.

Evidemment, Bioware n’a pas tout repris de Star Trek ; les mondes parallèles ou les voyages spatiaux-temporels ne sont pas évoqués dans Mass Effect.

Mais voici quelques similarités troublantes qu’il est facile de relever entre ces deux franchises :

  • La première rencontre avec des extra-terrestres en 2063 s’appelle « Le jour du premier contact ».
  • Les humains se sont unis pour explorer la galaxie sous la même bannière de Starfleet, dont le logo ressemble énormément à celui de l’alliance. Des extra-terrestres font également partie de l’équipage.
  • Au 22ème siècle, les humains intègrent la Fédération des planètes unies, équivalent du Conseil de la Citadelle.
  • Les races de ST, bien que différentes d’apparence, se rapprochent fortement de certaines races de ME : les Klingons deviennent les Krogans, les Vulcans deviennent les Asari. Exemple encore plus frappant, les synthétiques de ST connus sous le nom de Borg s’expriment de la même façon que les Geth soit à la première personne du pluriel « Nous ».
  • Dans Star Trek II: Wrath Of Khan, des personnages sont contraints par le contrôle de l’esprit d’attaquer Kirk, tout comme le Thorien contrôle les humains de la colonie de Féros contre Shepard dans le premier Mass Effect.
  • Si ME possède ses extrémistes humains « Cerberus », ST en propose également avec la Section 31. Même principe de fonctionnement : la fin justifie les moyens.
  • Les relations inter-espèces sont présentes dans les deux univers, on notera d’ailleurs la similarité entre la relation avec les Orions dans ST puis avec les Asari dans ME.
  • L’Enterprise et le Normandy sont tout deux les fleurons de leurs organisations respectives.
  • La communauté de fans Mass Effect est devenue très solide, comme elle l’a prouvé avec la fin de Mass Effect 3. Le lobbying, une pratique bien connu par les Trekkies.

 

Depuis les premières étapes de la conception, Mass Effect a pour but d’être une œuvre originale sur le futur, inspiré par les plus grandes œuvres de sciences fictions du passé.  Casey Hudson, directeur du projet

On peut donc voir la création de Bioware comme une reconstruction partielle de Star Trek à partir d’autres œuvres de SF et de nouveaux thèmes de société.

 

dossier-star-trek-04

Star Trek 2.0

En 2007, la Paramount Pictures entreprend de relancer et de démocratiser la licence Star Trek en produisant un nouveau film, simplement baptisé Star Trek, qui officie donc la remise à zéro de la franchise. Le studio américain ne choisit alors pas n’importe qui pour réaliser ce nouveau film puisqu’il engage J.J Abrams, le père de Lost et de Mission Impossible 3. Le casting est également très bien doté avec un Kirk incarné par Chris Pine, Spock par Zachary Quinto ou encore Eric Bana dans le rôle du méchant Nero. Le film bénéficie également d’un budget conséquent de plus de 150 millions de dollars qui lui permet de dépasser aisément les difficultés techniques des précédentes productions ST.

Dans ce film qui relate des péripéties semées de dangers, d’action et d’humour, les nouvelles recrues doivent tout faire pour empêcher le plan diabolique d’un être maléfique menaçant l’humanité toute entière dans sa quête de vengeance. Le sort de la galaxie est entre les mains de deux officiers de Starfleet que tout oppose : d’un côté, James Kirk, originaire de la rurale Iowa, tête brûlée en quête de sensations fortes, de l’autre, Spock, issu d’une société basée sur la logique et rejetant toute forme d’émotion. Seule cette association inédite permettra à l’équipage de l’Entreprise de se rendre là où personne n’est encore jamais allé.

D’un côté, il conviendra aux fans de Star Trek. De l’autre, il plaira à ceux qui ne connaissent pas ou peu la série. Quelque part je préférerais d’ailleurs que le public ne connaisse pas Star Trek parce qu’il viendrait alors avec un esprit ouvert.  J.J Abrams, réalisateur

A sa sortie, le reboot divise les fans, on lui reproche notamment de s’être accordé quelques déviations par rapport à l’œuvre originale. Qu’importe, l’objectif de la Paramount Pictures était bel et bien de dépoussiérer Star Trek et de créer une nouvelle communauté, quitte à vexer certains puristes. Le succès fut au rendez-vous et la Paramount signa la production d’une suite toujours dirigée par J.J Abrams.

dossier-star-trek-02Cette suite, Star Trek : Into Darkness, qui est attendu pour le 12 juin 2013, relate la trahison de certains membres de Starfleet, qui sèment la terreur sur Terre afin de plonger ce monde futuriste dans le chaos. Le capitaine Kirk sera alors plus que jamais animé par l’esprit de vengeance et se lancera dans une chasse à l’homme pour mettre hors d’état de nuire Khan, interprété par Benedict Cumberbatch. Ce deuxième épisode qui bénéficiera de la 3D devrait également être le dernier Star Trek a être réalisé par Abrams étant donné que ce dernier a depuis signé la réalisation du prochain Star Wars avec Disney, puisqu’on imagine mal le réalisateur américain réaliser le nouveau Star Wars puis revenir chez Paramount pour réaliser le troisième Star Trek. Que va-t-il donc advenir de cette nouvelle génération de films Star Trek ?

Si Star Trek compte une pléiade de films et de séries TV, les jeux vidéo ne sont pas en reste puisqu’en dénombre plus d’une dizaine ! Une bonne partie d’entre eux sont apparus aux alentours des années 2000 puis la frénésie s’est ensuite calmée. En 2010, un MMO intitulé Star Trek Online voit le jour sur PC et reçoit un bon accueil de la part des critiques de jeux ainsi que des joueurs. Il permet aux joueurs de plonger dans l’univers de la série pour y retrouver de nombreux personnages et vaisseaux importants. En 2012, le jeu développé par Cryptic Studios adopte le principe du free to play, de plus en plus utilisé pour les MMO en perte de vitesse.

dossier-star-trek-03Avec la sortie du deuxième film Star Trek, la Paramount a également prévu le développement d’un nouveau jeu vidéo simplement baptisé Star Trek (encore la volonté de marquer la remise à 0), développé par Digital Extremes et prévu pour sortir le 26 avril 2013, soit quelques semaines avant Into Darkness. Ce jeu d’action prévu pour PC, Xbox 360 et PS3 proposera d’incarner le duo Kirk/Spock dans une aventure inédite,  jouable en mode coopération. Concrètement le jeu semble être un classique jeu de shoot tourné vers le space-opera et ne risque pas de chatouiller de quelque manière les Mass Effect ou encore le futur Star Wars 1313 (également un jeu de shoot, mais qui semble être mis en pause). Tandis que certains jeux vidéo exploitent actuellement le maximum du potentiel de nos consoles, les vidéos de Star Trek diffusées jusqu’ici nous montrent un jeu clairement en retard de plusieurs années sur les graphismes et la modélisation des personnages. Toujours est il que ce jeu pourrait s’avérer être une bonne surprise en attendant le fameux « Mass Effect 4 » !

 

Conclusion

La franchise Star Trek, c’est avant tout une histoire de fans, car sans cette communauté de passionnés, comment cet univers aurait il pu tant perdurer ? Avec le renouveau opéré par la Paramount, l’étoile de Star Trek devrait encore briller quelques temps dans l’espace hollywoodien, évidemment les fans ne seront sans doute plus tout à fait les mêmes. Mais qu’importe, l’esprit original de la série perdura, il sera toujours question de nous faire rêver mais surtout de nous emmener « là où aucun homme, là où personne, n’est jamais allé ».

Longue vie et prospérité.

Simon N7

Créateur et administrateur de Mass Effect Universe. J'ai fait de ma passion pour le web mon métier. Grand passionné des films et séries américaines, j'espère voir prochainement le film Mass Effect se concrétiser !

Commentaires

Pas mal ce dossier. Je dois avouer que je n'ai jamais regardé un Star Trek (ne me frappez pas, moi aussi je mords)  mais là ça m'a donné un peu envie. Vous me conseillez de commencer par quoi ? Le film de JJ Abrams ou les anciens (en gros, quel est le meilleur)
J'ai vu le reboot, il est très bon avec Léonard Nimoy en guest star.  8)

Ou sinon tu as la version Inconnu.  ;D

Spoiler
Personnellement, j'ai adoré le reboot de 2009, je te le conseille vivement, tu passeras sans doute un bon moment.

PS : Ok pour les vidéos dans les commentaires, mais mettez les en SPOIL svp car sinon ça s'affiche sur le site, et ça devient rapidement anarchique en plus de rallonger excessivement la hauteur de la page dans certains cas.
J'avais bien aimé le dernier film ; un petit côté fresh avec un savant mélange d'action et de sci-fi. Je ne suis pas un fan dde la première heure de Star Trek mais j'dois avouer que le prochain me fait bien de l'oeil lui aussi.  :)

Poster un commentaire