iconeChoisir un fond d'écran

Faisons le point sur Bioware : Anthem, Dragon Age 4 et Mass Effect 5

18/04/2019
6 commentaires

Pour bien comprendre où en est la saga Mass Effect, il est important d’avoir une vue d’ensemble sur les différents studios et projets attribués à Bioware :

  • d’Edmonton (studio fondateur, à l’œuvre sur la trilogie Shepard/Dragon Age)
  • d’Austin (connu pour Star Wars : The Old Republic)
  • de Montréal (connu pour MEA et pour s’être fait liquidé par la suite…)

Avec 3 studios, Bioware est globalement devenu de plus en plus polyvalent et peut être amené à développer un Mass Effect, un Dragon Age puis un Anthem… Et justement, maintenant qu’Anthem est disponible, Bioware pourrait logiquement se consacrer davantage à la suite de Dragon Age ou/et de Mass Effect. Le problème étant qu’il ne reste plus que 2 studios sur les 3 encore présents à la sortie de MEA…

Crédit photo : Casey Hudson, directeur de Bioware (photo de polygon.com)

Anthem : un nouveau coup dur pour le studio

Disponible depuis presque 2 mois, Anthem a connu un lancement difficile :

  • La presse n’a pas été tendre avec cette nouvelle saga lancée par Bioware Edmonton. Jeuxvideo.com lui a par exemple attribué un 13/20. Plus globalement, l’indicateur Metacritic le place à 58/100, quand Mass Effect 2 obtenait par exemple 94/100 ou son concurrent Destiny 2 83/100.
  • Bioware promet de continuer de faire évoluer le jeu, mais le mal est fait et Anthem souffre d’ores et déjà d’une mauvaise image. Dorénavant, c’est Bioware Austin (SWTOR) qui va assurer le « service après vente » d’Anthem, qui a été pensé comme un « game as service », c’est à dire un jeu alimenté d’animations (souvent payantes) sur plusieurs années comme par exemple le dernier Ghost Recon ou encore GTA 5. Une recette qui fonctionne bien pour certaines franchises. Faut-il encore convaincre et fédérer rapidement une communauté de joueurs.
  • Le site Kotaku est venu enfoncer le clou en dévoilant un long article s’appuyant sur des témoignages anonymes d’employés de Bioware. L’article expose les nombreuses difficultés auxquelles les employés ont été confrontés : l’identité du jeu pas clairement définie, le moteur Frostbite pas conçu pour ce type de jeux TPS multijoueur, un développement qui a tardé à se lancer, des développeurs en burn-out à cause du stress, des développeurs « cadres » qui quittent le projet en plein développement, d’autres développeurs rapatriés pour d’autres jeux EA plus importants comme FIFA… La lecture de cet article est assez édifiante, on reconnait les problèmes précédemment exposés après la parution de Mass Effect Andromeda. Le journalise de Kotaku souligne justement que finalement les erreurs n’ont pas été retenues par les dirigeants de Bioware et d’Electronic Arts.
  • Aux USA, Anthem serait le meilleur démarrage commercial pour Bioware après Mass Effect 3, alors qu’au Royaume-Uni Anthem se serait deux fois mois vendu que Mass Effect Andromeda. Les retours sont pour le moment contradictoires, il reste donc difficile de juger de l’état des ventes.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas avec Anthem que Bioware a redoré son blason. Au contraire, le jeu semble le placer dans une bien mauvaise posture et « la magie Bioware » semble de plus en plus faire défaut.

Dragon Age 4 : une suite annoncée mais un développement d’ores et déjà compliqué

En décembre 2018, BioWare annonce le prochain jeu Dragon Age, faisant allusion à un avenir mystérieux pour cette populaire saga fantastique – un avenir qui semble séduisant, mais semble aussi très lointain. Pourquoi, plus de quatre ans après Dragon Age : Inquisition, Dragon Age 4 semble t-il encore aux premières phases de conception ? La réponse est compliquée et reflète les turbulences de BioWare au cours de la dernière décennie.

Surfant sur la vague de son article dédié à Anthem, le site Kotaku a proposé un point sur le développement de Dragon Age 4 dont voici les points essentiels :

  • En 2015, l’équipe d’Edmonton à l’oeuvre sur DA4 a été divisée : une partie a aidé Bioware Montréal pour MEA et l’autre a débuté le processus de création de Dragon Age 4 (projet « Joplin »), mais ce projet a été finalement rebooté en octobre 2017.
  • Nous aurions pu y vivre une aventure au sein d’un groupe d’espions dans Tevinter Imperium, un pays dirigé par des sorciers à l’extrémité nord du continent principal, Thedas. Le but était de se concentrer autant que possible sur le choix et les conséquences, avec des zones plus petites et moins de quêtes que dans Dragon Age : Inquisition.
  • Le premier gros contretemps est survenu à la fin de 2016, lorsque BioWare a mis DA4 en attente et a mis toute l’équipe sur la touche Mass Effect en difficulté. Ces personnes, qui ont travaillé sur le jeu pendant trois ou quatre mois, sont notées dans les crédits de MEA comme la « Dragon Age Finaling Team ». En octobre 2017, peu de temps après le retour en studio du vétéran Casey Hudson, directeur de Mass Effect, pour prendre la direction générale, EA et BioWare ont pris cette mesure draconienne d’annuler cette première version de DA4 et de transférer la majeure partie de son personnel, dont le producteur exécutif Mark Darrah, sur Anthem.
  • Une toute petite équipe est restée pour travailler sur un tout nouveau Dragon Age 4, baptisé « Morrison », qui serait construit sur les outils et la base de code d’Anthem. C’est ce même jeu qui fut annoncé officiellement fin 2018 par le teaser ci-contre, faisant allusion au retour de l’énigmatique méchant Solas. Contrairement à « Joplin », cette nouvelle version du quatrième Dragon Age est prévue avec des éléments de jeu en ligne et serait donc pensé pour générer des revenus à long terme. Une promesse faite à EA. Difficile à ce jour de savoir ce qui sera conservé des 2 années de travail sur « Joplin » pour « Morrison ». Le développement devrait maintenant logiquement s’accélérer.

 

Mass Effect 5 : une promesse

Mass Effect 5, sous ce nom temporaire, se dissimule une simple idée, une simple promesse. Oui, rien de plus. Si BioWare a déjà confirmé plusieurs fois que la licence n’était pas abandonnée et qu’ils comptaient bien retravailler dessus, malgré la déconvenue de Mass Effect Andromeda et la disparition de Bioware Montréal, le studio canadien n’a en revanche jamais annoncé officiellement le développement d’un nouvel épisode.

Mark Darrah, producteur exécutif d’Anthem/Dragon Age : « Nous n’en avons certainement pas fini avec Mass Effect. Il y a beaucoup d’histoires à raconter. Nous pourrions tirer sur les fils que nous avons posés avec Androméda ; nous pourrions tirer sur les fils de Mass Effect 3. Il y a beaucoup d’espace intéressant à explorer. »

Casey Hudson, directeur de Bioware et co-créateur de Mass Effect : « Dans mon esprit, c’est très présent ». « Je pense tout le temps à des choses qui seraient géniales. C’est juste une question d’y revenir le plus vite possible. »

La sortie d’Anthem va logiquement libérer le planning des projets. Bioware Edmonton va maintenant s’atteler davantage à DA4. Bioware Austin va gérer le SAV d’Anthem et sans doute encore de Star Wars : The Old Republic. Bioware Montréal a quant à lui été rayé de la carte. Par conséquent, le projet devrait logiquement être mené par Edmonton, mais auront-ils les ressources pour mener 2 projets de taille simultanément ? C’est la grosse interrogation.

On espère que des événements majeurs comme l’E3 (juin 2019), le N7 Day (7 novembre 2019) ou les VGA (décembre 2019) pousseront peut être Bioware et EA a annoncé officiellement une suite. Notez que le développement de Mass Effect Andromeda avait été confirmé fin 2012 et que le premier trailer avait été dévoilé à l’E3 2015, soit 3 ans après la sortie de Mass Effect 3 et un an après la sortie de Dragon Age : Inquisition.

Quel avenir pour le moteur Frostbite avec Mass Effect ?

Respawn Entertainment, studio appartenant également à EA, a récemment dévoilé les premières images de Star Wars Jedi : Fallen Order, un jeu d’action exclusivement solo destiné à paraître en cette fin d’année. En plus de surprendre par le fait que le jeu ne contiendra ni multijoueur (donc moins de possibilités de revenus) ni à priori de DLC, EA a également annoncé que le jeu utilisera Unreal Engine 4 comme moteur, plutôt que Frostbite pourtant utilisé par une majeure partie du catalogue EA, de Need for Speed à Anthem. Bien que Respawn n’utilisait pas déjà Frostbite sur ces récentes créations comme Apex ou Titanfall 2, le fait de ne pas utiliser ce moteur pour un jeu Star Wars est assez surprenant.

De nombreux employés de Bioware avaient déclaré avoir rencontré d’immenses difficultés à utiliser le moteur Frostbite développé initialement par DICE pour la série Battlefield. Le prochain Dragon Age utilisera à son tour Frostbite. Mais peut être qu’EA autorisera Bioware à travailler de nouveau avec Unreal Engine pour le prochain Mass Effect, comme ce fut le cas avec succès sur la trilogie Shepard…

Simon N7

Créateur et administrateur de Mass Effect Universe. J'ai fait de ma passion pour le web mon métier. Grand passionné des films et séries américaines, j'espère voir prochainement le film Mass Effect se concrétiser !

Commentaires

savoir qu'un projet ME5 est sur la table me ravis déjà :) étant défenseur des bon coté de MEA j espere que le 5 en sera la suite . meme si ce n'est pas le cas je prendrais toujours un grand plaisir a jouer a un Mass Effect . encore plus si une Quarienne nous accompagne dans notre voyage XD
Imaginer un dragon age 4 et un mass effect 5 ne peut être qu'une bonne chose mais par pitié pas du niveau de mass effect andromeda et anthem...
Bonjour,

Merci Gigagun pour les infos.

Dans mon boulot j'ai connu deux "catastrophes industrielles" (et elles ont coutées une fortune), et ce qui est décrit à propos de Bioware est dans la même veine.

Absence de projet industriel, absence de vision moyen/long terme, refus de la notion de coût (hé oui développer un jeu ou une appli informatique professionnelle nécessite des moyens en personnel bien formé, en temps (tests, correction rejeu pour s'assurer que les corrections sont bonnes et qu'il n'y a pas d'effets de bord, ce qui s'appelle le principe de non régression). Il faut ajouter des technologies non maitrisées (soit trop en avance, soit exotique, soit trop complexe), et la mainmise des services financiers sur tout l'aspect projet industriel. Et ça cela donnes TOUJOURS le même mauvais résultat. Mais personne n'en tire les conséquences.

J'espère que Bio et EA pourront s'en sortir, mais c'est pas gagné...
Salut tout le monde,
   
  Ce que tu dis est juste Khurnous mais ce n'est pas comme si EA ou Bioware étaient des débutants ou que c'était des nouvelles sociétés qui se mettraient en place !
  J'ai l'impression que pour ces "boites", le rapport aux bénéfices souhaités est complètement biaisé. Il n'y a qu'à voir dans le cinéma .... un film qui ne rapporte pas 1 milliards est aujourd'hui considéré comme un échec commercial, même quand le film n'a couté "que" 150 millions au départ. Le jeu vidéo a chopé la même maladie.
  Andromeda n'a pas eu le succé espéré, ok, mais ils n'ont pas perdu d'argent dans l'affaire, loin de là !

  Créer un jeu et le vendre est un pari, c'est sur.
  Ils font un jeu principalement multijoueur avec Anthem, un autre annoncé comme uniquement solo avec le prochain Jedi. Savent-ils eux-même où ils vont ?!!
  Ils insistent sur le fait qu'ils préparent les personnages, les interactions, etc .... mais au final, ils pensent plus à nous vendre un produit qu'une histoire. Et c'est bien ce dernier point qui m'importe .... c'est d'ailleurs ce qui nous réuni sur ce forum, non ?!


   
Sympa l’article merci croisons les doigts pour Bioware !
Moi j’attends plus rien de Bioware, trop de déception depuis des année

Poster un commentaire