iconeChoisir un fond d'écran

Vidéo – le magazine Rolling Stone s’intéresse à la trilogie Shepard

29/10/2017
13 commentaires

Le magazine Rolling Stone’s, via sa rubrique Glixel, s’est intéressé ce mois-ci à la trilogie Mass Effect. Plus particulièrement à son héros, Shepard, dont le destin est exclusif à chacun des joueurs grâce aux choix proposés, à la personnalité dessinée (conciliant/pragmatique), aux romances choisies (avec la possibilité de poursuivre des romances d’un jeu à un autre) et à la personnalisation de son apparence physique (bien que l’éditeur de personnage soit toujours resté limité).

Plusieurs intervenants, dont Mac Walters (auteur sur la saga Mass Effect), donnent leur point de vue sur ce qui restera une oeuvre majeure du jeu vidéo.

Simon N7

Créateur et administrateur de Mass Effect Universe. J’ai fait de ma passion pour le web mon métier. Grand passionné des films et séries américaines, j’espère voir prochainement le film Mass Effect se concrétiser !

Commentaires

Avec tous les anciens articles en relations en tête ... c'est une excellente nouvelle pour la trilogie originelle comme pour tous les Fans des premières heures.

Une occasion pour tous les joueurs (anciens et nouveaux) de (re)découvrir l'Universelle Trilogie, miroirs de nos réalités, dans toutes ses dimensions ; et surtout de réaliser que les remarquables fins n'ont été pas entièrement saisies.

En perspective : éducation et apprentissage pour évoluer,
ou nous reprogrammer ... (enfin chacun sa formulation)
@YLOS: tout à fait juste ce que tu dis, c'est marrant car ce n'est que récemment (un jour d'ennui mortel au travail) que je me suis dit "hey mais en fait les fins sont fantastiques!!". Finalement je les trouve logiques et cohérentes avec l'épopée folle que nous avons traversée (et même rererererereretraversée^^)
Merci à toi SPECTRA,

Les graines Mass Effectiennes ont germé en toi, félicitations ! Cela fait plaisir de partager une compréhension universelle, je me sens moins ... extra-terrestre ...
et même rererererereretraversée^^
Je t’encourage à rererererefaire les 4 ( quatre ) actes de la trilogie.

OUI, le 4ième acte, les fins sont absolument EXCEPTIONNELLES à l’image de la trilogie, comment cela pouvait être autrement ... au vu du gabarit de l’équipe qui a composé cette Œuvre d’ArtS, plus le grand Chef d’Œuvre contemporain ...
C’est bien ce que je m’évertue à expliquer avec enthousiasme, patience et diligence.

Malheureusement, une grande majorité des joueurs sont passés à côté du niveau éminemment intellectuel et éducatif de la trilogie ...
Le public n’était peut-être pas prêt, "car ce n’est pas une chose qui peut être ... forcée ... " ainsi que le mentionne le Catalyseur
Mais il y a toujours le choix, comme cela est si remarquablement enseigné dans la trilogie ...
Il est possible intentionnellement de guider vers le bonheur ou de dévoyer vers le désespoir, pour plagier Bénézia ...
Et c’est le dévoiement qui l’a emporté, temporairement obligatoirement.
Avec la patience, "une simple lueur suffit à estomper les ténèbres" ... comme dit Urdnot Bakara ou Eve ...

Il fallait que de brillantes têtes pensantes écartent les géniaux créatifs, imposent la suite, les conditions de travail et les priorités du studio pour engendrer une vague de départ chez BioWare et ainsi crédibiliser l’ancienne équipe et sacraliser la trilogie.
C’est chose faite !
La trilogie va ressortir et nous revenir en force, meilleure que jamais ; déjà qu’elle était phénoménale et constitue toujours à ce jour le meilleur jeuvidéo jamais créé, jamais autant primé et non égalé.
Aussi, nous sommes en train d’assister aux prémisses de la renaissance de la trilogie ... et je suis plus que convaincu qu'il va falloir cette fois-ci GUIDER les joueurs vers le bonheur par le partage de la connaissance, l'apprentissage et la compréhension.

/////////////////
Le Projet Lazare
IDA : Shepard. Ce terminal fonctionne encore. Il contient des informations qui peuvent vous intéresser.
Shepard : Alors qu’est ce que c’est ?
IDA : Le Projet Lazare, votre reconstruction.

Log 1 de Cerberus
Chercheur Cerberus : C’est impossible. Ce n’est pas une question de ressources.
L’Homme Trouble : C’est toujours une question de ressources. Nous ne perdrons pas Shepard.
Chercheur Cerberus : Monsieur. Shepard est cliniquement mort. Après un tel traumatisme, le temps passé sans oxygène … Personne ne s’oppose à la Nature.
L’Homme Trouble : L’agent Lawson n’est pas d’accord. Elle est maintenant à la tête du Projet Lazare.
- - - -
Shepard : Je ne réalisais pas jusqu’où ça allait.
Garrus : C’est raide. Ça va ?
Shepard : Je suis toujours moi. Sinon je n’aurais pas pu me retourner contre Cerberus. Je ne me souviens de rien. Peut-être qu’ils m’ont retapé ; ou peut-être, suis-je une IV de pointe qui se prend pour le commandant Shepard. Mais je ne sais pas, je …
Garrus : C’est normal que ça vous désoriente un peu.

Log 2 de Cerberus
Chercheur Cerberus : La régénération des tissus est en cours. Le casque a conservé le cerveau intact … pour le meilleur comme pour le pire.
L’Homme Trouble : Lawson trouvera un moyen.
Chercheur Cerberus : Monsieur, Shepard est un soldat de l’Alliance. De son point de vue, nous sommes une organisation terroriste.
L’Homme Trouble : Shepard est un soldat. Il sait qui sont nos véritables ennemis. Il fera le bon choix.
- - - -
Garrus : Il vous avait bien cerné.
Shepard : L’Alliance n’écoutait pas. Qu’est ce que j’aurais dû faire ? Attendre gentiment ?
Garrus : Vous avez fait ce qu’il fallait, Shepard. Et j’étais à vos côtés.

Log 3 de Cerberus
Chercheur Cerberus : Le projet Lazare nous signale une activité neurologique. Ils demandent plus de fonds.
L’Homme Trouble : Accordés. Préparez notre liste de recrues potentielles. Shepard sera bientôt sur pied. Il faut un équipage.
Chercheur Cerberus : Nos forces actuelles seront plus que suffisantes.
L’Homme Trouble : Non. Il nous faut des visages sympathiques. Il faut que Shepard s’investisse. Appelez Kelly Chambers et recrutez Donnelly. J’imagine que mademoiselle Daniels suivra. Il nous faudra aussi de vieux amis. Contactez le docteur Chakwas, et envoyez-moi le profil psychologique du pilote de Shepard, Joker … ainsi qu’une bouteille de rouge thessien cuvée 47.

/////////////////

Comme c’est si bien décrit dans le jeu lui-même, Shepard étant mort puis en reconstruction près de 2 ans, le commandant renait de ses cendres, au top de sa forme et upgradé dans sa version 2.0 mi-organique mi-synthétique (ho une synthèse de Shepard...), comme l'avait compris Saren à l'époque dans le coté obscur, à bord d’un Normandy 2.0.
Nous allons donc avoir, on ne sait quand et il ne faut pas s’enflammer sur les dates, une Trilogie version 2.0 qui engendrera un enthousiasme 2.0 et une compréhension 2.0 ; déjà que la version originale était insurpassable ... probablement que par elle même ...
C'est probable que BioWare fasse une annonce en ce sens le 7 novembre, sans forcément annoncé une date de parution, mais l'intention aura le mérite d'être clair et plus que bienvenue des innombrables fans, qui sont prêt à patienter le temps qu'il faudra pour avoir du travail de qualité Hudson.


Bon ce n'est pas tout, mais, " je dois y aller " :)
Il faut que je passe au bureau des Spectres et prenne possession du Normandy qu'Anderson va me confier pour partir à la redécouverte des mythes, des légendes et des réalités de notre univers :)
Administrateur Ylos
:-)

Exact. C’est tres prometteur, patience, patience ...

Nous sommes 3 extra-terrestres maintenant.

BioWare ferait bien de t’employer pour vulgariser, expliquer les aspects intellectuels, métaphysiques et universels que tu es le seul à aborder avec tant d’aisance et tant d’enthousiasme ; Ta grande motivation et détermination sur la durée se perçoivent très nettement.

C’est qu’on trouve tellement de montages vidéos décérébrées sur Internet concernant la Trilogie ...
Dire que des gens ont autant de temps à gaspiller ... dénigrer n’a rien de pédagogique et vertueux ...

Toujours, aussi précis dans tes comparaisons et tes écrits.
Et il y en a bien besoin, car les méthodes de communications humaines sont toujours aussi inefficaces et les sous-entendus implicites peuvent prêter à des confusions et conduire à la non-compréhension.
Merci à toi ami GarythMoor, le Geth,

Les méthodes de communications humaines sont toujours aussi inefficaces et les sous-entendus implicites peuvent prêter à des confusions et conduire à la non-compréhension.
Ha les sous-entendus et la subtilité, l’élégance, la dignité, l’humilité, la discrétion, le courage ... toutes des qualités fortement véhiculées par la trilogie ...

Sous-entendus implicites
Tu soulèves là quelque chose de très important dans les modes de relations humaines qui ont été remarquablement développées dans la trilogie, subtilités comprises par l’Intelligence Emotionnelle, la Culture Universelle Collective, l’Inconscient une sorte d’esprit de ruche de l’espèce humaine en complément des acquis et du Quotient Intellectuel (rationnel et analytique ) qui sont propres à chaque individu ...
 
Les multiples formes d’Intelligence devant fonctionner en symbiose et bien être équilibrées ... pour assurer un fonctionnement optimal des rétrocontrôles croisés ...
Oui, équilibre, juste milieu, bon dosage sont plus que nécessaire entre elles ( représenté par la dualité du concept du Yin et du Yang, bien / mal ... ) et aussi ce qu’il y a d'impossible à trouver ... en effet l’équilibre stable et durable n’existe pas dans le monde du vivant propre de l'impermanence des choses  : il est par conséquent dit instable ; pour s'approcher de ce fragile équilibre précaire, on doit s’adapter et ajuster les paramètres à chaque instant, car l'évolution, le changement sont les principes de fonctionnement du vivant. D’où la parfaite illusion de notre monde physique stable, nécessaire pour s’assoir sur une chaise sans en tomber, mais non applicable aux êtres vivants et aux relations entre organiques ; ainsi, on s’évertue à appliquer une recette, un poids d’un côté, alors que sur l’autre plateau de la balance on a un poids vivant autonome évolutif ... impossible ... , il parait indispensable de s’élever, il faut donc passer à la physique profonde ou encore à la Métaphysique ; et c’est bien de cet imminent intéressant sujet dont parle la trilogie, si remarquablement  ... c’est son essence même, sa raison d’être, la raison de son succès.

Ha la trilogie Mass Effect Shepard, quand tu nous tiens, tu nous conduis toujours la tête dans les étoiles ...

J'aime trop Mass Effect pour ne pas vouloir travailler pour la fabrique du vivant, citadelle possédant les dits logiciels. Cela serait en effet une immense responsabilité que de contribuer à œuvrer, dans une des entreprises aux objectifs les plus nobles dans ce creuset culturel unique indispensable à élaboration de jeux pédagogiques pour adultes, bien plus complexes à formuler que pour les enfants qui sont de véritables éponges à savoir.
Vous êtes très intéressants à lire chers collègues de l'Alliance (ou Cerberus je ne juge pas^^). Du coup je serais curieux si l'envie vous en dit de me dire quelle fin vous préférez et pourquoi??
Ami Spectra de l’Espace Concilien, de philosophie conciliante fonctionnant donc par consensus ...
Merci à toi.

Délicate question, n’est-ce pas ? Je te retourne la question :)
Et je veux bien me prêter à ce délicat exercice.

Je tiens à préciser que les riches contenus de la trilogie le sont extrêmement intéressants ; mes écrits sont lourds et moins pertinents que les informations dispensées dans le triptyque Shepard ...
En revanche, c’est ce que font les joueurs des informations de Mass Effect dans la vie de tous les jours comme dans la durée qui est intéressant : prêter attention aux seuils de compréhension, aux évolutions et aux impacts.

Je ne répondrai pas en termes de préférences personnelles sur une fin plutôt que telle autre. En effet, comme nous l'enseigne si bien Mordin :
" Mon intérêt personnel ne compte pas. J’ai chanté autrefois. Des œuvres issues de tous les horizons galactiques. Des opérettes. Des chansons de boulevard. Mais il ne s’agit pas de moi. "

Donc mes choix "personnels" ne comptent pas, même si comme tout le monde je préfère les fins les plus heureuses avec le moins de dégâts collatéraux. Ce qui est intéressant est comment et pourquoi arriver à ce choix et que signifient en profondeurs les choix. Comme l’a écrit très subtilement Damianus dans sa critique de pro-MEA, il s’est questionné sans cesse sur le pourquoi de ses choix ... qu’est ce qu’il a conduit à faire ses choix tout en étant pas persuadé de leurs exactitudes ... quels recul et auto critique.
Comme la plupart des joueurs, qui ont joué d'innombrable fois la trilogie, j’ai réalisé les 3 choix, dans l’ordre, mais je n’ai jamais opté intentionnellement pour ne rien faire, seulement pour voir comment c’était traité par les scénaristes ; depuis mes 15 dernières parties se terminent avec la couleur de la jeunesse et de l'espoir.

Je pense que la trilogie est un jeu éducatif avec correction personnelle lors de la confrontation avec le professeur ou l'intelligence ou  l’enfant qui n'est rien d'autre que notre petite voix intérieure.
Il n’y a pas de fin bonne ou mauvaise.
Elles sont toutes bonnes selon le niveau de compréhension de la problématique galactique, comme l'énonce les 3 monologues positifs en conclusion de l'extended Cut. En revanche, la question qui pourrait être judicieuse de se poser concernant les fins est : quels sont les dégâts galactiques engendrés par chacune d'elles ? Et il est préférable de les avoir à l'esprit pour faire son choix en âme et conscience, en adulte comme dans la vraie vie ; car, c'est bien de ce dont il s'agit : préparer les jeunes adultes aux enjeux de demain pour éviter vitrification, géophage, perte d'autonomie, destructions d'espèces ( de nos petites abeilles par exemple ) ... conflit organique-synthétiques ... mais si on a plus d'abeille, il n'y aura plus de vie organique donc on évitera le conflit organique/synthétique ...

Malheureusement, dans les débats, les préférences personnelles ont pris le dessus et le fond et les enseignements s’en sont retrouvés estompés ; c’est exactement ce qui s’est passé sur les forums qui a abouti à des clivages plutôt qu’au consensus.
Cette première approche ne semble pourtant pas refléter l’essence des messages qui tournent autour de l’apprentissage et de l’évolution collective dans la grande école de la vie.

Ainsi dans Mass Effect, à certain moment on réalise la pertinence du choix :
- Destruction du point de vue militaire, première réaction naturelle liée à la survie ;
- Contrôle à la Shepard, quand on réalise que détruire les Moissonneurs serait la plus grosse erreur des 1 000 000 000 dernières années.
- Synthèse lorsqu'on comprend le fonctionnement du Grand Tout ;
- Enfin on réalise pourquoi l’Extended Cut a ajouté la possibilité de ne rien faire quand on est emporté par le gigantisme et les conséquences du choix, qu'on est pas prêt, qu’on le refile aux civilisations à venir "comme une patate chaude" ... étrange miroir de la gestion par certains de nos problèmes de sociétés, emploi, santé, énergie, pollution … qui sont transmis aux enfants et petits enfants ... attitude conditionnée par un héritage culturel, par une consanguinité de pensée ou la bien-pensance, par immobilisme, par manque de respect collectif et individuel, par manque d’élégance, de dignité, d’humilité et surtout par manque de courage ... que de carences ... dans ce monde si développé et si civilisé ... l'invasion des moissonneurs est moins effrayante car pas dans nos rangs.

De mon point de vue les choix reflétant une évolution de compréhension, on ne peut pas préférer tel ou tel autre moment de sa vie sur le long parcours de l’apprentissage, chaque période étant nécessaire et ayant ses très bons moments et se déroulant dans un ordre bien précis ; on ne peut pas courir un marathon avant d’apprendre à se mettre debout, enfin je crois ... Mordin évoque les catastrophes de permutations culture-technologique dans le développement des espèces, à juste titre … et les limites de la mondialisation et globalisation … idéalement transposées par la politique concilienne des Asari.


Pour plus de développements des thèmes Mass Effect lire quotidiennement les revues de vulgarisation de type Sciences et Avenir dont le Hors Série actuel : 9 révolutions scientifiques qui transforment le monde : prix abordable : 5,5 euros.
au programme, héliocentrisme, l’évolution, la relativité, le monde quantique, l’ADN, l’homme neuronal et les IA ... tout est contenu dans notre trilogie favorite.

Espérant avoir répondu à tes attentes,

Vous êtes très intéressants à lire chers collègues de l'Alliance (ou Cerberus je ne juge pas^^). Du coup je serais curieux si l'envie vous en dit de me dire quelle fin vous préférez et pourquoi??

J'ai compris que personne ne juge dans les consensus. C'est bien l'Homme Trouve qui a ressuscité notre avatar Shepard, n'est ce pas ? Donc il y a une partie de bon en lui, même s'il s'est un peu fourvoyé dans sa quête et qu'il s'est mit hors jeu, comme Saren, reconnaissant ses erreurs ; soubresaut d'un courage salvateur !
Le Geth ne se connecte pas souvent.

Et-ce que les Geth font partie de l'Espace Concilien ? dans ma manière de jouer oui et je l'espère pour d'autres,
Je sais qu’il y a des pro-quariens qui veulent me transformer en lampe de chevet :)

Pour répondre très directement, je choisi la Synthèse depuis un moment, ce qu' Ylos a préféré sens-entendre. Pour les mêmes raisons qu'Ylos mais en moins détaillé et moins approfondi, le lire donne d’autres perspectives très intéressantes : ces généreuses et abordabes explications ont augmenté l'intensité de ma lampe frontale, je voies plus loin dans le noir

Et en effet c’est loin d’être simple de partager ces notions car certains provoquent intentionnellement sur les sites et forums, d’autres les discréditent, d'autres gardent le monopole … comme si le bon sens était payant, réservé, exclusif … tout l'opposé de la trilogie ...

Très instructif ton parallèle avec la société actuelle :quand on voie les choses sous cet angle ... c’est criant de vérité et on pourrait comprendre Mass Effect comme des possibles futurs , dont la majoriteé est à eviter, mais il y a une belle dose d’espoir egalement.

A+

c'est très troublant et surtout , je n'aurais jamais cru que l'univers Mass Effect avait un impact que moi même je n'aurait pu croire , mais d'une telle force !? , qu'il est en quelque sorte devenue un modèle auquel on devraient plus s'interrogés et s'inspiré .

; Et raconté par le magazine Rolling Stone . :)

je suis entièrement SASTIFACTION !!

Vos textes sont très intéressant et venant de la part de Y_L_O_S
tout prend un sens et bien sur je pense a tous le monde ,

les fins de Mass Effect ne sont que la partie visible de l'immensité de cette iceberg et encore il est plutôt gros et bien cachés.

Pour moi on reprend nos jugements par une simple balance qui équilibre notre façon de voir les choses , nos actes et notre vie .
ce que je veux dire , c'est que chacun a un choix et comme  Y_L_O_S là dit.

tous  dépend de chacun et voie  au fond  de nous , une fin parmi ces 4 choix .

Cela apporte une t'elle réflexion que même quand je suis arrivé à la fin de la trilogie , il ma fallu plusieurs heure de réflexion avant de choisir  .

c'est dingue , je suis en train de me perdre a expliqué cette logique que je ne peut expliqués mais , Mass Effect impose les bases et q'un journal telle que Rolling stone s'intéresse au personnages et aux jeux , prouve bien de la puissance culturel , émotionnelle et futuriste mais pas si loin que ça de Mass Effect bref ..

Comme le dit si bien Albert Einstein (   Que chacun raisonne en son âme et conscience, qu'il se fasse une idée fondée sur ses propres lectures et non d'après les racontars des autres.)






Le libre arbitre .

( je suis peut être parti un peu trop loin du sujet ? )
Je trouve ce visuel bien connu très parlant : les 4 voies Mass Effectiennes.
3 avenirs et 1 passé. Recommencer un cycle ? Où aller ? À quoi si fier ? Je ne voies pas d'animal totem (poisson, hamster de l'espace ou pijak) :)
À ses expériences et choix passés (QI) et au feeling (IE) les deux bien calibrés.

Le libre arbitre

L'historien Monsieur Yuval Noah Harari en parle remarquablement dans le Hors série Sciences et Avenir actuel sur les IA.
Et oui, il y a déjà des historiens dans le jeune domaine des IA ...
C'est très intéressant ... que de parallèles avec la Trilogie ... qui est une oeuvre de sciences factuelles avant d'être une oeuvre de fiction.

PS : je n'ai pas d'action ni d'intérêt chez les vendeurs de revues

Poster un commentaire