iconeChoisir un fond d'écran

Citadelle

2012/12/fond-du-site-v33.jpg

Trou noir

2013/05/Trou-Noir.jpg

Astéroïdes

2013/05/Astéroïdes.jpg

Miranda & Tali

2013/11/Miranda-vs-Tali.jpg

Novéria

2015/03/Brian-Sum.jpg
Que nous réserve 2030 ?

Hors sujet – La Terre en 2030 : le bond technologique

22/12/2012
0 commentaires

Qui ne s’est pas demandé à quoi ressemblerait le futur en jouant à Mass Effect ? Serions-nous vraiment dépendants de la technologie ?

La National Intelligence Council nous laisse entrevoir quelques éléments de réponses en rendant son rapport prévisionnel, un document de 140 pages qui dresse un portrait des tendances et des avancées technologiques auxquelles nous devons nous attendre dans 20 ans. Analyse.

Le rapport prévoit la fin de la domination des Etats-Unis sur le monde, au profit de la puissance Chinoise. Avec une population mondiale atteignant 8.3 milliards de personnes – contre 7.1 aujourd’hui, le rapport prévoit également la montée en puissance des individus contre les états, une classe moyenne en pleine croissance qui va de plus en plus remettre en question les gouvernements, ainsi que des pénuries d’eau, de nourriture et d’énergie.
Mais ce n’est pas tout. Ils envisagent également un futur dans lequel les humains ont été significativement modifiés par la technologie – ce qui va annoncer le début de l’ère transhumain.

Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains.

En 2003, la National Science Foundation publie un rapport dans lequel elle tente de comprendre et de prédire quels impacts les biotechnologies auraient sur les humains. Le rapport de la NIC suit cette idée – à savoir celle qui ne néglige pas le potentiel de technologies d’amélioration.

Il faudra attendre encore un peu avant de pouvoir espérer avoir son OmniTech.

Dans son nouveau rapport, le NIC décrit comment les implants, les prothèses et les exosquelettes feront partie intégrante de l’humain – ce qui pourrait se traduire par des améliorations substantielles aux capacités humaines innées. En 2030, les auteurs prévoient que les prothèses deviennent à tout point de vue l’égal – voire meilleures – des membres humains. A ce niveau, l’armée fera appel aux exosquelettes pour permettre aux soldats de porter des charges lourdes. On administrera aux militaires des psychostimulants qui leur permettront de rester actifs plus longtemps.

Ces technologies – exosquelettes et prothèses – seront également utilisées par les personnes âgées, qui leur donneront un niveau de vie et d’énergie plus jeunes, dans le cadre de leur volonté de vivre plus longtemps.

Les implants cérébraux permettront des interfaces neurales avancées – qui fera le lien entre les machines et l’esprit. Les progrès en neurosciences seront cruciaux pour le développement de futures interfaces cerveau-machine. Quant aux progrès en électronique souple biocompatible, ils permettront une meilleure intégration des implants cybernétiques. D’autres modules incluront les implants rétiniens pour permettre la vision de nuit, par exemple. La neuropharmacologie, quant à elle, permettra de travailler la mémoire, l’attention et la vitesse de pensée.

La neuropharmacologie est la partie de la pharmacologie qui s’intéresse aux effets des médicaments sur le système nerveux.

« Les systèmes de réalité augmentée peuvent fournir des expériences améliorées de situations du monde réel. » dixit le rapport.
Mais comme le dit également le rapport, ces technologies seront réservées à une élite qui pourront se les offrir. Et ces technologies auront évidemment besoin d’être sécurisées. Les développeurs devront empêcher les hackers d’interférer avec les appareils.

Il est tout de même important de se dire que, malgré les avancées que nous avons faites à l’heure actuelle – que ce soit en médecine ou technologies – des avancées majeures seront nécessaires, et que ce rapport relève de la prévision.

L’OmniTech et les implants L2, c’est pas pour tout de suite !


Sources: io9, le rapport du NIC « Tendances 2030: des mondes alternatifs » et le rapport du NSF « Technologies convergentes pour l’amélioration de la performance humaine »