iconeChoisir un fond d'écran

Organisations de Mass Effect Andromeda

L’Initiative Andromède

Les voyages intergalactiques font l’objet de discussions sur Extranet dans la Voie lactée depuis des siècles. Plusieurs expéditions menées par des Asari ou des Galariens virent le jour au fil des années, mais aucune ne fut menée à son terme en raison d’une perte d’intérêt, de fonds insuffisants ou de difficultés techniques.

L’utilisation que fit l’Initiative Andromède des IA telles que moi permit de résoudre la majorité des problèmes d’ordre technique, mais suscita de très fortes objections de la part de la Hiérarchie turienne et de l’AIIiance interstellaire. La construction d’une flotte entière d’arches de la taille de cuirassés grâce à des fonds privés nécessita de très longues et délicates négociations avec le Conseil de la Citadelle et la plupart des technologies avancées dont l’Initiative aurait besoin pour survivre dans Andromède furent acquises de manière peu conventionnelle.

Les archives officielles de l’Initiative indiquent que le Nexus partit le premier en 2185 avec une petite escorte de chasseurs et fut suivi par une première vague de quatre arches. D’autres vaisseaux étaient en cours de construction au moment du départ, dont un vaisseau quarien capable d’accueillir un vaste nombre d’espèces, mais sa complexité ralentit sa construction et repoussa le départ de la deuxième vague. Les pronosticiens de l’Initiative se montrent néanmoins optimistes.

En 2819, les arches de l’Andromeda Initiative arrivent dans la galaxie d’Andromède. Ryder devient le « pionnier » de l’arche humaine Hyperion et doit faire face à de nombreux problèmes imprévus : les « mondes en or » ne sont pas en capacité d’accueillir des colonies en l’état et les Kert, une mystérieuse race, sème la terreur dans le secteur Héléus. L’Initiative Andromède fait donc rapidement face à de très gros défis.

HORS-LA-LOI : INSURGÉS

Bannis du Nexus pour leurs actes criminels ou leur participation à la révolte (avant les aventures du jeu Mass Effect Andromeda), les exilés ne sont plus les bienvenus à bord de la station ou dans les avant-postes de l’Initiative. Certains ont trouvé un nouveau foyer à Port-Kadara en se ralliant sous la bannière de Sloane Kelly pour devenir des Insurgés.

La milice du Nexus estime que les Insurgés représentent une « menace importante ». Leurs griefs envers le Nexus et l’expertise en sécurité de Sloane Kelly inquiètent les dirigeants de la station au plus haut point. Les Insurgés s’en prennent aux convois de marchandises, dévalisent les transports de minerai ou de glace et attaquent les équipes de reconnaissance pour leur prendre leurs armes et leur matériel.

Il n’existe aucune solution miracle au problème des Insurgés. Port-Kadara peut résister aux assauts de l’APEX et Sloane Kelly a su déjouer toutes les tentatives d’assassinat sur sa personne en ripostant contre le Nexus à chaque fois. Pour couronner le tout, chaque nouvel individu exilé de la station devient une recrue potentielle pour les rangs des Insurgés.

ANGARA : LES ROEKAAR

Dans Mass Effect Andromeda, Jaal qualifie les Roekaar de « dangereux cousins ». Impitoyables et déterminés, leur objectif est de chasser tous les envahisseurs aliens hors du secteur Héléus. qu’ils soient Kert ou venus de la Voie lactée.

Le mouvement des Roekaar fut fondé par Akksul, un Angara charismatique qui a suivi les enseignements de la Moshae. Jaal raconte qu’AkksuI fut capturé par les Kert et retenu dans un camp de travail pendant plus d’une année standard avant de s’échapper. Cette expérience lui laissa un profond ressentiment envers les êtres aliens et la Résistance, pour qui une tentative de sauvetage était trop risquée. Il commença ensuite à recruter de jeunes Angara et des membres frustrés de la Résistance pour constituer une force armée indépendante tirant son nom de soldats redoutables de la mythologie angara, les Roekaar.

L’arrivée du Nexus, dépeint par Akksul comme une nouvelle vague d’envahisseurs, poussa les Roekaar à bout. Ceux-ci mènent à présent de véritables opérations de guérilla contre tous les habitants du secteur qui ne sont pas angara. La Résistance désapprouve officiellement les agissements des Roekaar, mais des liens d’ordre familial et politique entre les deux organisations empêchent la Résistance de mener une quelconque action à rencontre du mouvement d’Akksul.

ANGARA : LA RÉSISTANCE

L’arrivée des Kert prit les Angara par surprise et les divisa. Mais si, comme l’a indiqué Jaal, les Kert purent tirer avantage des querelles entre Angara pour les conquérir, la présence d’un ennemi commun finit par rassembler le peuple angara. Les différents groupes de résistants déjà existants s’unirent il y a environ cinq ans pour former la Résistance angara sous le commandement d’Evfra de Tershaav, bien déterminé à arrêter l’oppresseur kert avec le soutien des familles angara les plus puissantes.

Le quartier général de la Résistance se trouve sur Aya. Ni Evfra ni Jaal ne fourniront de détails sur l’organisation interne de la Résistance pour des raisons de sécurité, mais il est fort probable qu’elle soit composée de plusieurs cellules indépendantes dispersées dans tout le secteur. De nombreux Angara soutiennent financièrement ou logistiquement la Résistance sans en faire partie. L’organisation est spécialisée dans l’assassinat, le sabotage des installations kert, le ravitaillement des populations assiégées, le sauvetage des prisonniers angara et leur réinsertion. Plusieurs membres de la Résistance angara se sont joints à la milice du Nexus et ont fait appel aux services de l’APEX dans le cadre de leurs missions. Certains officiers vétérans ont également entamé la négociation de traités avec le Nexus.