iconeChoisir un fond d'écran

Citadelle

2012/12/fond-du-site-v33.jpg

Trou noir

2013/05/Trou-Noir.jpg

Astéroïdes

2013/05/Astéroïdes.jpg

Miranda & Tali

2013/11/Miranda-vs-Tali.jpg

Novéria

2015/03/Brian-Sum.jpg

Travée de l’Attique

EDEN PRIME (Mass Effect 1 et 3)

Eden Prime

edenprime-codexCette planète agraire idyllique a été l’une des premières colonies humaines établie au delà du relai de masse Charon de Pluton. Sa biosphère est particulièrement bien adaptée pour l’implémentation de biosystème provenant de la Terre originelle. Eden Prime doit cette fertilité au laborieux travail en irrigation et en développement général effectué par les systèmes de l’Alliance interstellaire et diverses sociétés.

Aujourd’hui Eden Prime est un modèle de développement durable, de développement organisé. La population habite dans un environnement sain qui s’étend sur des milliers de kilomètres de champs verdoyants et de vergers. Eden Prime est reconnu comme un paradis par de nombreuses espèces. La plupart des colons deviennent des entrepreneurs agraires.

 


FEROS (Mass Effect)

Féros

feros-codexFéros est une planète habitable du secteur Attique Bêta, recouverte aux deux tiers par les ruines d’une ancienne mégalopole prothéenne. Il va sans dire que depuis l’extinction des Prothéens, ces ruines ont été nettoyées à de multiples reprises par les pillards. Féros a été jugée peu propice à la colonisation à cause de la faible surface cultivable restante. Les seules sources d’eau douce importantes se trouvent au niveau des pôles et sont exploitées par un antique réseau d’aqueducs prothéen.

En 2178, la société humaine ExoGeni a annoncé son intention d’installer une colonie permanente sur Féros, dans le but d’étudier les ruines de façon approfondie. La colonie s’appuie sur les infrastructures prothéennes existantes : établie en haut de gratte-ciels, elle est alimentée en eau par le réseau d’aqueducs et en nourriture par les cultures hydroponiques sur les toits.


NOVERIA (Mass Effect 1 et 3)

Novéria

noveria-codexNovéria est un monde froid et rocailleux dont la majeure partie de l’hydrosphère est prisonnière de gigantesques glaciers. C’est une colonie privée qui appartient à la holding Noveria Development Corporation. La NDC est financée par une vingtaine de sociétés d’équipements de haute technologie et administrée par un Directoire qui représente leurs intérêts. Les investisseurs ont fait construire des laboratoires fortifiés cachés dans des endroits isolés de la planète.

Ces labos servent pour les recherches et expérimentations trop dangereuses ou controversées pour être menées autre part, car en pratique, Novéria ne se trouve pas dans l’espace concilien et n’est donc pas soumise à la loi du Conseil. En vertu d’un arrangement spécial, les Spectres conservent leurs privilèges sur ce monde, mais il n’est pas dit que le Directoire reste fidèle à sa parole. De par cette situation unique, le nom de Novéria est souvent associé à toutes sortes de théories de la conspiration.


 

VIRMIRE (Mass Effect)

Virmire

virmire-codexVirmire est un monde luxuriant situé sur la bordure de la Travée de l’Attique. Ses vastes océans et la position de son orbite, sur la frange intérieure du système, ont donné naissance à une large bande tropicale sur son équateur. Seul l’instabilité politique de la région a freiné les efforts de colonisation.A plusieurs reprises, la Citadelle a ouvert des négociations avec diverses factions criminelles et petites dictatures des systèmes Terminus pour régler le cas de Virmire.

Toute ont échoué à cause des luttes de pouvoir intestines du camp opposé. Le Conseil a donc déclaré la colonisation de Virmire impossible sans une certaine stabilité politique dans la région. Il semble également improbable que les diverses factions des systèmes Terminus colonisent un jour Virmire : la plupart n’ont pas les ressources nécessaires pour obtenir la création d’une colonie sur un monde vierge et préfèrent consacrer leurs efforts à voler leurs voisins, plutôt que d’investir pour se développer.


Astéroïde X57 (Mass Effect : Turbulences à 900 000 Pieds)

X57

X57

X57X57 est un astéroïde métallique situé à l’origine dans un point de Lagrange de la géante gazeuse Borr. Avec le développement accru de Terra Nova, une nouvelle installation portuaire orbitale devenait nécessaire. En raison d’un manque de financement pour construire une station spatiale flambant neuve, il a été décidé de déplacer X57 sur l’orbite de Terra Nova et le vider afin de convertir l’astéroïde en station spatiale, la vente des ressources servant au financement des travaux d’aménagement et de déplacement. Les torches à fusion positionnées sur l’astéroïde pour le déplacer furent coupées une fois X57 en mouvement, afin de laisser l’attraction gravitationnelle de Terra Nova faire son œuvre pour capturer X57 sur une orbite stable.

Récemment, le contact avec l’équipe d’ingénieurs sur X57 fut perdu. Les torches à fusion furent relancées et l’astéroïde se dirige droit sur Terra Nova. Cette colonie humaine de 4 000 000 d’habitants, qui fut la deuxième à s’implanter au-delà du relais de Charon, est donc désormais sur la trajectoire d’un astéroïde qui pourrait, s’il rentrait en collision avec la planète, anéantir toutes formes de vies sur le monde Eden.


 

HORIZON (Mass Effect 2 et 3)

Horizon

Colonie typique des systèmes Terminus, sans grande valeur touristique, Horizon est en revanche très prometteuse sur le plan économique, avec de nouveaux produits à destination des Humains et de la Hiérarchie turienne. Cartographiée il y a 18 ans, Horizon a accueilli les premières infrastructures de peuplement quatre ans plus tard ; la colonie à proprement parler a aujourd’hui huit ans.

Dotée de forêts verdoyantes et d’eau fraîche en abondance, Horizon entretient une culture coloniale qui prend le contre-pied des restrictions de la société concilienne. Horizon a attiré de nombreux dissidents, marginaux et contestataires venus de tout l’espace contrôlé par l’Alliance.


Station Zénith (Mass Effect : Station Zénith)

Station Zenith

Station Zenith

Station ZénithCette base Turienne aménagée à flanc d’astéroïde servait à l’origine de PC opérationnel durant la Rébellion Krogane. Elle a depuis été reconvertie en centre de formation militaire pour les commandos de haut niveau qu’emploie le Conseil. De part son étendue, elle se divise en plusieurs sections.

La première accueille le centre de commandement : comme pour le centre d’informations de combat du SSV Normandy, le centre de commandement de la station se trouve à l’arrière et en surplomb, permettant au commandant d’observer tout les opérateurs. Le centre de commandement possède également une grande baie vitrée donnant une vue spectaculaire sur Vebinok et son champ d’astéroïdes.

La seconde section, la plate-forme d’observation, est l’endroit où les soldats se reposent entre deux entraînements, comparent leurs résultats et observent ceux qui s’entraînent. La troisième et dernière section est le simulateur de combat. En utilisant une combinaison d’IVs militaires, d’hologrammes et de barrières cinétique, le simulateur peut proposer des scénarios de combat à petite échelle, utilisant des impacts cinétiques pour simuler les dégâts, non mortels, mais très douloureux.


 

ILLIUM (Mass Effect 2)

Illium

Haut lieu du commerce asari d’une prospérité insolente, Illium est célèbre pour ses conditions de travail abusives et sa législation qui cautionne quasiment tout sauf le meurtre. Par conséquent, Illium abrite la production d’armes et de produits pharmaceutiques qui seraient hors-la-loi partout ailleurs, industrie d’autant plus lucrative que le servage y est monnaie courante. Parmi les fabricants de produits orientés vers la biotique, on citera Dantius Corporation, étoile montante du commerce.

Malgré les dangers de ses produits, Illium est réputée pour son glamour, son luxe et sa sécurité assurée par une surveillance de tous les instants, ce qui en fait une destination touristique prisée. D’innombrables célébrités ont un pied-à-terre sur Illium, en particulier dans sa capitale Nos Astra. La seule entrave au commerce réside dans ses lourdeurs administratives, tolérées car facteur de sécurité.

Considérations économiques mises à part, les médias locaux exaltent très démagogiquement la fibre « nouveaux riches » des habitants à grand renfort de listes des « PDG les plus sexy » et autres « dix plus grosses fortunes ».


 

Station Cronos (Mass Effect 3)

Siège Social

Siège Social

Station CronosLa supergéante rouge Anadius est brièvement mentionnée en bas des cartes stellaires de la nébuleuse de la Tête de cheval : une étoile froide et mourante d’environ 20 masses solaires et d’un rayon 1 500 fois supérieur à celui d’Hélios. Entre les émissions solaires régulières de cette étoile, une station spatiale qui n’apparaît sur aucune carte est pratiquement imperceptible.

Identifiée comme étant le quartier général de l’Homme Trouble, dont les seules images connues provenaient toujours de son bureau donnant sur l’étoile Anadius, la station Cronos est équipée de défenses lourdes et est entourée d’une puissante flotte à la solde de l’organisation. Elle accueille également des laboratoires secrets, au sein duquel ont été transportés les restes du proto-moissonneur humain qu’a combattu Shepard durant son assaut de la base des Récolteurs.

L’Alliance et le commandant livrent autour de la station une des dernières batailles précédant la chute des Moissonneurs, avec pour objectif de récupérer l’IA dérobée sur Thessia par Kai Leng afin d’obtenir les informations sur le dernier élément du Creuset : le Catalyseur.