iconeChoisir un fond d'écran

L’initiative Andromède

INITIATIVE ANDROMÈDE : LANCEMENT

Les voyages intergalactiques font l’objet de discussions sur Extranet dans la Voie lactée depuis des siècles. Plusieurs expéditions menées par des Asari ou des Galariens virent le jour au fil des années, mais aucune ne fut menée à son terme en raison d’une perte d’intérêt, de fonds insuffisants ou de difficultés techniques.

L’utilisation que fit l’Initiative Andromède des IA telles que moi permit de résoudre la majorité des problèmes d’ordre technique, mais suscita de très fortes objections de la part de la Hiérarchie turienne et de l’AIIiance interstellaire. La construction d’une flotte entière d’arches de la taille de cuirassés grâce à des fonds privés nécessita de très longues et délicates négociations avec le Conseil de la Citadelle et la plupart des technologies avancées dont l’Initiative aurait besoin pour survivre dans Andromède furent acquises de manière peu conventionnelle.

Les archives officielles de l’Initiative indiquent que le Nexus partit le premier en 2185 avec une petite escorte de chasseurs et fut suivi par une première vague de quatre arches. D’autres vaisseaux étaient en cours de construction au moment du départ, dont un vaisseau quarien capable d’accueillir un vaste nombre d’espèces, mais sa complexité ralentit sa construction et repoussa le départ de la deuxième vague. Les pronosticiens de l’Initiative se montrent néanmoins optimistes.

INITIATIVE ANDROMÈDE : MONDES EN OR

Les mondes en or sont des planètes du secteur Héléus qui présentent les meilleures conditions possible à rétablissement de colonies ou dont les ressources peuvent assurer la pérennité de l’Initiative. Les résultats des analyses et les estimations à long terme indiquent que certaines de ces planètes sont des mondes-édens aptes à accueillir des êtres vivants, tandis que d’autres regorgent de minerais indispensables au bon fonctionnement de colonies nouvellement créées.

On donna à ces mondes le nom d’Habitat 1 à 7. Bien que le terme de « monde en or » ne soit généralement pas utilisé en exploration planétaire, il finit par être adopté par tous sous l’influence du service promotionnel de l’Initiative.

La stratégie d’implantation initiale de L’Initiative repose sur ces mondes en or. Les arches ne peuvent pas garder leur équipage en stase indéfiniment et le Nexus nécessite d’importantes quantités de minerai raffiné, d’hélium-3, d’eau gelée et d’élément zéro pour fonctionner. Les missions de reconnaissance des Pionniers sur le terrain permettront de confirmer ou non la viabilité de ces mondes en or pour l’installation d’avant-postes.

INITIATIVE ANDROMÈDE : RÉVOLTE DU NEXUS

Si le directeur Tann a exprimé des réticences à en donner l’accès, le Nexus garde néanmoins des archives de la fameuse « révolte du Nexus » qui eut lieu quelques mois après l’arrivée de la station dans Andromède. De nouveaux dirigeants furent nommés aux postes haut placés suite à la mort de leurs prédécesseurs pendant la catastrophe du Fléau. Néanmoins, les dommages subis par la ferme hydroponique et l’absence de planètes habitables épuisèrent rapidement les ressources à bord de la station.

Le ressentiment d’une partie du personnel se changea bientôt en rébellion. Les ouvriers krogans à bord se virent offrir une représentation politique sur le Nexus s’ils aidaient à lutter contre les rebelles menés par le chef de la sécurité Sloane Kelly. Les Krogans parvinrent à arrêter les rebelles qui furent exilés du Nexus. Ces exilés restent à ce jour une source d’inquiétude pour les dirigeants de la station.

Peu de temps après, la majorité du personnel krogan quitta également la station. Le directeur Tann n’a pas daigné fournir de détails ou combler les lacunes du rapport officiel.

LE NEXUS

Conçu pour servir de point d’ancrage sûr, d’ambassade et de centre financier, le Nexus est une vaste station spatiale qui commença le voyage vers Andromède avant la flotte principale des arches. Il effectua le trajet avant d’être achevé afin de réduire ses besoins en carburant, et sa construction devait être terminée au cours de la première année après son arrivée. Cependant, les bases de données du Nexus révèlent que les dégâts causés par le Fléau ont considérablement retardé les prévisions.

À leur arrivée, les arches s’arriment à la roue centrale du Nexus, y intègrent leur réseau électrique et font débarquer leurs colons ; ces derniers doivent alors suivre la phase d’orientation et sont temporairement hébergés sur la station en attendant leur déploiement dans les avant-postes. Le Nexus rassemble et gère les ressources qui constituent la base de l’économie de l’Initiative, coordonne la recherche scientifique et la défense, et sert de quartier général aux équipes des Pionniers.

Lorsque les avant-postes seront établis, le Nexus deviendra le siège permanent du gouvernement de l’Initiative.

Statistiques :

  • Longueur : 15,47 km
  • Envergure [point le plus large) : km
  • Diamètre de la roue d’ancrage : 5,3 km
  • Masse totale : 2,2 milliards de tonnes
  • Population max. (une fois terminé) : 2,7 millions

MILICE ET APEX

Si la possibilité de rencontrer des espèces hostiles fut évidemment envisagée, des contraintes d’ordre politique, idéologique et logistique dans la Voie lactée laissèrent l’Initiative Andromède peu équipée pour le combat, sans armée officielle. II était prévu de tirer avantage de la supériorité technologique pour se défendre, mais les Kert se sont révélés être une menace bien plus importante que prévue.

La milice du Nexus fut formée par Teran Kandros après sa capture par les Kert et son évasion avec d’autres prisonniers. Les rapports indiquent que Kandros et son équipe furent les premiers à mettre l’Initiative en garde contre les Kert dès leur retour sur le Nexus et qu’ils formèrent une milice de volontaires armés en dépit des réserves émises par la direction. La milice compte aujourd’hui dans ses rangs 300 membres actifs et 150 réservistes d’horizons variés.

Dans Mass Effect Andromeda, Kandros définit l’APEX comme une « extension de la milice ». Les forces de l’APEX sont composées de petites équipes de soldats d’élite choisis pour leurs exceptionnels états de service et leur expérience afin de mener des opérations spéciales. La plupart des membres de l’APEX ont abandonné leur statut de colon pour se concentrer pleinement sur la défense de l’Initiative.