iconeChoisir un fond d'écran

Citadelle

2012/12/fond-du-site-v33.jpg

Trou noir

2013/05/Trou-Noir.jpg

Astéroïdes

2013/05/Astéroïdes.jpg

Miranda & Tali

2013/11/Miranda-vs-Tali.jpg

Novéria

2015/03/Brian-Sum.jpg

Armurerie : les armes lourdes de Mass Effect

Quand la menace devient trop importante, il est temps de sortir l’artillerie lourde ! Utilisées en cas de dernier recours, les armes lourdes peuvent venir à bout d’énormes groupes d’ennemis ou d’une seule cible qui résiste aux tirs d’armes conventionnelles. Leurs dégâts sont dévastateurs, mais présentent un poids très élevé, une cadence de tir extrêmement faible, voire à usage unique ! Il faut donc les utiliser avec rigueur et être certain de ne pas louper sa cible pour ne pas gaspiller leurs précieuses munitions…

M-560 Hydre

Avant l’introduction du M-560 Hydre, les lance-missiles pouvaient soit abattre une seule cible blindée, soit neutraliser simultanément plusieurs adversaires sans protection. Avec l’Hydre, les soldats profitent du meilleur des deux. Cette arme libère un barrage de missiles miniatures, chacun dirigé par un système de guidage indépendant qui traque les ennemis exposés. A l’impact, chaque missile libère 3 charges creuses qui explosent en cascade. Le premier disperse les barrières cinétiques de la cible, le second détruit son armure, ouvrant ainsi le chemin pour le troisième, qui explose dans la cible.

 

L’Étoile Noire

L’arme des Moissonneurs surnommée « l’Étoile noire » est si avancée que les chercheurs de l’Alliance ne peuvent que spéculer sur son fonctionnement. Ce canon semble exploiter un noyau d’élément zéro et des champs cosmodésiques pour tirer des singularités gravitationnelles, micro-trous noirs qui retournent à l’état naturel lorsqu’ils touchent un objet solide. Les chercheurs ont émis l’hypothèse que la libération d’énergie anéantit la force nucléaire qui maintient les atomes de la cible ensemble, ce qui provoque une réaction locale de fusion entre les atomes légers et de fission des atomes lourds. Si cette hypothèse est correcte, l’arme altère les noyaux des atomes, transformant ainsi la composition chimique de la cible. Cette réaction détruit les tissus organiques, attaque le blindage qui a résisté à l’explosion et laisser une trainée de particules luminescentes. Bien que certains estiment que l’utilité de cette arme est sujette à caution car elle ne peut tirer qu’une fois, son épouvantable capacité de destruction est capitale lorsque l’utilisateur chercher à causer des dégâts à grande échelle.

 

Dragon Geth

A l’instar du fusil à pompe à plasma geth, le Dragon n’est pas une véritable arme à énergie. Il s’agit en fait d’un minigun magnétique projetant des grappes de tores supraconducteurs. Ces projectiles en forme d’anneau se fragmentent à l’impact, provoquant un arc électrique entre les fragments qui les convertit presque instantanément en plasma. Les gerbes de projectiles automatiques extrêmement puissants frappent la cible avec la chaleur d’une torche d’oxycoupage. Le pouvoir d’arrêt de cette arme a attiré l’attention des renseignements de l’Alliance et des Quariens, qui supputent que le Dragon a pu être mis au point pour détruire d’autres Geth. On trouve assez de Dragons sur le terrain pour envisager que l’arme a dépassé le stade du prototype et qu’un schisme s’est produit entre synthétiques, les forçant à mettre l’arme en production.

 

Canon à particules de Récolteur

Une arme-laser précise et redoutable, très efficace contre les boucliers, les barrières et les blindages. La somme d’énergie requise pour générer un faisceau destructeur dépasse de beaucoup (et c’est peu dire) celle nécessaire à la propulsion à haute vélocité d’un projectile par un champ gravitationnel. Jusqu’à présent, les tentatives pour en élucider la technologie et la reproduire ont échoué. Si nous investissons suffisamment dans la recherche, les ingénieurs du Normandy estiment pouvoir élaborer nos propres armes à faisceau, peut-être à plus grande échelle.

 

Projecteur de singularité M-490 Blackstorm

Le Blackstorm, communément appelé « Fusil à trou noir », emprisonne des particules de matière dans un intense champ de gravité, leur conférant ainsi une masse quasi-infinie. En pratique, l’arme créé un puits gravitationnel qui attire inexorablement toute matière située à proximité, puis la désintègre une fois qu’elle a atteint l’horizon de la singularité. Bien que l’effet gravitationnel ne dure pas très longtemps, les résultats sont dévastateurs.

 

Projecteur Arc

 Le projecteur arc ionise les cibles au moyen d’un laser invisible à l’œil nu pour les mettre en condition d’une attaque électrique à haute tension. Tandis que le premier coup, aussi rapide et puissant que l’éclair, frappe la première cible, un système de ciblage automatique des plus sophistiqués désigne les autres cibles grâce à un laser d’ionisation, afin que l’électricité prenne le chemin présentant le moins de résistance et forme un arc reliant toutes ses cibles. Une équipe ennemie tout entière peut être électrocutée à mort, en seulement trois impulsions sur la gâchette.

M-920 Cain

Le M-920 Cain est un accélérateur de particules portatif entourant un éventail de chambres contenant de la poussière d’élément zéro. En soumettant ses chambres d’ézo à d’intenses courants positifs et négatifs alimentés par des réactions d’interaction matière-antimatière, l’arme projette des champs gravitationnels qui déchiquètent sa cible. Les champs la distordent avec une puissance telle que l’explosion qui en résulte produit un nuage en forme de champignon. Les marines de l’Alliance l’ont donc surnommé le « canon nucléaire », même si ses détonations ne produisent aucune retombée radioactive. Le M-920 utilise des bâtions de graphite comme modérateurs, mais il faut souvent les remplacer pour l’alimenter. Heureusement, l’OmniTech pour reconvertir presque toutes les munitions en bâtons de graphite. Quand au temps nécessaire à la préparation d’un tir, il ne faut pas s’étonner de sa lenteur : cette arme est un véritable léviathan capable de déchaîner une puissance de destruction inexorable.

 

M-451 Firestorm

Utilisable uniquement en combat rapproché, le Firestorm neutralise les capacités de régénération des Vortchas et des Krogans. Efficace contre les blindages, les barrières biotiques et les boucliers.

 

 

 

Lance-grenades M-100

Un lance-grenades à cadence rapide, capable d’éliminer plusieurs cibles d’un seul tir bien ajusté. L’arme privilégiée des mercenaires vortchas affiliés aux Berserkers. Efficace contre les blindages, les barrières biotiques et les boucliers.

 

 

 

Lance-missiles ML-77

Lance-missiles à tête chercheuse à cadence rapide. Efficace contre les blindages, les barrières biotiques et les boucliers. L’utilisation de lance-missiles est de plus en plus répandue au sein des factions mercenaires des systèmes Terminus. Personne ne sait toutefois avec certitude comment ces mercenaires ont pu se les procurer. Chacun de ces missiles est équipé d’un module d’identification, garantissant ainsi qu’il atteindra dans tous les cas une cible ennemie, même s’il ne s’agit pas de la cible définie à l’origine. Particulièrement utile dans les environnements urbains pour l’élimination de snipers et autres ennemis retranchés. Les mercenaires des Soleils bleus en ont fait d’une de leurs armes de prédilection. Celle-ci est néanmoins quasiment impossible à reproduire grâce à l’utilisation du dispositif avancé FRM (Fabrication Rights Management).

 

M-622 Avalanche

La technologie cryo est utilisée pour modifier les projectiles conventionnels. Un laser refroidissant transforme le projectile en un petit condensat de Bose-Einstein, une masse de particules subatomique à ultre basse température, qui gèle instantanément les cibles à l’impact. Les scientifiques du Normandy ont trouvé un moyen d’appliquer cette technologie à grande échelle. En générant un champ de confinement gravitationnel, ils ont développé une technologie applicable à une arme de plus gros calibre efficace contre les blindages, les barrières biotiques et les boucliers. Ils l’ont malicieusement baptisée Cryoblaster.