Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Extranet - Le 24/11/2021 : Amazon est sur le point d’adapter Mass Effect en série TV
Mass Effect 4: le secret des pyramides

Auteur (Lu 4816 fois)

Mass Effect 4: le secret des pyramides
« le: 23 juillet 2016 à 22:18:00 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Bonjour à tous.
Voici le tome 2 de ma fan-fiction, le premier ayant pour titre Mass Effect 4: Renaissance. Il devait à l'origine s'agir d'une série composé de plusieurs épisodes sous forme scénaristiques. Mais force est de constater que les lecteurs préfèrent les romans. Donc, j'ai décidé d'en faire un tome 2, qui est aujourd'hui en cours de réécriture. Vous pouvez le trouver à cette adresse. Merci de me laisser vos commentaires ici, qu'il soient positifs ou négatifs. Bonne lecture.
http://fr.masseffect.wikia.com/wiki/Blog_utilisateur:Kermitte1982/Saison_1,_%C3%A9pisode_1:_Le_secret_des_pyramides
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #1 le: 31 juillet 2016 à 11:49:23 »
 

Darkdevil

  • Diplomate Elcor
  • ****
  • 34
    Messages
  • Réputation : 7/1
    • Voir le profil
Bientôt la suite ?  :)
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #2 le: 31 juillet 2016 à 14:48:12 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Bonjour,
Tout d'abord, merci de m'avoir lu. Ensuite, je vois que tu es nouveau sur le forum, tu as lu le tome 1? Sinon, il y a des choses que tu ne va peut être pas comprendre. La suite est en cours. A vrai dire, je pensais que personne ne me lisait, donc je prenais mon temps. Je vais m'activer. Encore merci pour ton commentaire et pour m'avoir lu. Si tu as des questions, hésites pas. :)
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #3 le: 16 août 2016 à 15:31:35 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Bon, pour vous donner une idée, je mets le chapitre 1 ici. Si vous aimez, il faudra aller sur le blog. Merci à tous.
Spoiler
Chapitre 1 : La vengeance d’Aria T’Locke
Dans les bas quartiers de Vancouver, au milieu d’immeubles partiellement éventrés, voire carrément effondrés, se dressait une vieille bâtisse partiellement en ruine. Les fenêtres qui avaient volés en éclat pendant la guerre n’avaient toujours pas été remplacées et mis à part les routes qui avaient été déblayées après le cataclysme, rien n’avait vraiment changé. Faute de moyens, le gouvernement avait décidé de le laisser à l’abandon et l’endroit était devenu le repère des criminels et des laissés-pour-compte. C’est dans ce lieu qu’avait choisi de s’installer Pitney For, un petit Volus débrouillard, tour à tour prêteur sur gage et informateur. Ancien agent du Courtier de l’Ombre, il travaillait désormais à son compte, sous couvert de ses activités officielles. Ce jour-là, elles tournaient au ralenti car il se passait en ville un événement d’une grande importance, le mariage en grande pompe du sauveur de l’humanité. Il n’avait bien évidemment pas été invité et en profitait pour mettre un peu d’ordre dans ses papiers. Soudain, une explosion se fit entendre dans le hall d’entrée de sa boutique, là où il n’y avait pas si longtemps se trouvait encore son employé. A peine eut-il  le temps de se lever pour aller voir ce qui se passait, que la porte s’ouvrit dans un grand fracas. Apparut alors Aria T’Locke, la célèbre reine pirate.
-   La reine pirate en personne ! s’exclama le petit Volus. Vous m’avez donc retrouvé ! Moi qui croyais avoir trouvé la planque idéale ! Que me vaut cet honneur ?
-   J’ai besoin d’informations…et des bonnes, rétorqua-t-elle.
-   Dans ce cas, vous avez frappé à la bonne porte. Que voulez-vous savoir ? Et combien êtes-vous prête à mettre pour cette info ?
-   Ne va pas t’imaginer que j’ai oublié ta petite trahison.
-   Mais…
-    Tu m’as vendu à Shepard et elle a fait capoter toute mon affaire. Donc, en échange de ta vie, tu vas me dire ce que je veux savoir.
-    A ce rythme-là, je vais faire faillite.
-   Qu’est-ce que tu marmonnes entre tes dents, sale petit escroc ?
-   Rien. Vos désirs sont des ordres. Alors, quels genres d’informations il vous faut?
-   Rien de bien compliqué, tu vas vite t’en rendre compte, lui dit-elle sur un ton froid. Je veux savoir où Shepard a été envoyée en mission, j’ai un petit cadeau à lui remettre en main propre.
-    Il va me falloir un peu de temps pour le savoir. L’Alliance sait garder ses secrets.
-    Tu as vingt-quatre heures, pas une minute de plus. Sinon, et bien…soit à l’heure, ça vaudra mieux... pour toi bien sûr !
Elle émit un petit rire diabolique et sortit en claquant la porte, le laissant dans son fauteuil, perplexe. Il ne savait pas par où commencer, mais il savait que s’il échouait, il ne ferait pas de vieux os. Il se pencha sur son ordinateur et commença à pirater le système informatique de l’alliance. Un Quarien serait bien plus efficace que moi ! vociféra-t-il. Ha, pourquoi n’en ai-je pas dans mes employés !
Quelques kilomètres plus à l’ouest, à une centaine de mètres sous la surface, se trouvait la nouvelle base secrète d’Aria. C’était un ancien bunker, érigé pendant la grande guerre qui avait vu s’affronter l’univers tout entier et les Moissonneurs. L’entrée se faisait par un immeuble situé deux rues plus loin, pour plus de discrétion et deux Krogan montaient la garde. L’un d’eux la salua avec respect mais Aria rétorqua : « Oui, oui, faites juste votre boulot ! Au diable les civilités ! » Elle longea plusieurs couloirs, descendit quelques escaliers et entra dans une pièce sombre. Là, elle se laissa tomber sur son divan et alluma son holo-télé. Le volume était assez bas et elle ne l’écoutait que d’une oreille distraite. Soudain, une information la fit se redresser, au moment où la présentatrice qui commentait la rediffusion du mariage de Shepard annonça qu’elle venait de monter à bord du Normandy, après avoir quitté précipitamment l’église. Elle n’en croyait pas ses yeux d’avoir devant elle une légende vivante et était ravie de son dernier salut à la foule… Aria, elle,  retenait sa colère :
-   Profites-en tant que tu le peux, ma chère. Je te réserve une petite surprise dont moi seule ait le secret. Tu vas regretter de t’être mêlée de mes affaires.
-   … Retraçons l’histoire exceptionnelle de cette femme…
-   Rrrr, saleté d’humains, se mit-elle à vociférer. Tout était plus tranquille quand ils n’étaient pas là. Et me voilà coincée sur leur planète. Je dois suivre les travaux du professeur Erissart d’un peu plus près si je veux avoir une chance de retourner sur Thessia un de ces jours. Mais pour l’heure, je dois m’occuper de cette empêcheuse de tourner en rond. Et se tournant vers la porte : «  Krank ! Amène-toi, il me faut un verre. »
Le Krogan entra précipitamment et bruyamment dans la pièce, le précieux breuvage à la main.
-   Tenez chef. Du nouveau ? lui demanda-t-il en lui tendant sa boisson.
-   Oui…elle est maligne mais heureusement pour moi, je ne suis pas la seule à lui en vouloir. Cerberus, tu connais ?
-   Oui, des empêcheurs de tourner en rond qui veulent ériger la race humaine au-dessus de toutes les autres ! s’exclama-t-il en grognant. J’en ai affronté quelques-uns par le passé ! Heureusement, cette organisation n’existe plus.
-   C’est là où tu te trompes ! Elle existe toujours. Moins de membres, certes, mais toujours la même fougue et surtout, toujours le même intérêt pour Shepard !
-   Vous voulez faire alliance avec eux ? s’étonna-t-il. Mais, ils ont tué votre fille, vous ont volé Omega, tourné en ridicule…
-   Je sais tout ça, lui répondit-elle en chassant ses paroles d’un geste. Et je n’ai pas l’intention de les laisser s’en tirer à si bon compte ! Mais pour le moment, il me faut des alliés, et je ne vois qu’eux d’assez malin pour réussir ma vengeance. Et puis, mieux vaut me débarrasser du plus gênant en premier, il me sera d’autant plus facile de les éliminer définitivement une fois Shepard hors course, dit-elle avec un petit sourire.
-   Et comment vous comptez vous y prendre pour les contacter ?
-   For ! Ce petit avorton va m’aider. Retourne à ton poste, je dois faire une course !
Elle se leva et posa son verre sur un petit guéridon puis se dirigea vers la sortie. Les deux Krogan la saluèrent et de nouveau balaya leur geste d’un revers de main. Elle partit en direction des bas quartiers de Vancouver, là où se trouvait le bureau de Pitney For. Le standardiste se remettait doucement de sa rencontre avec la reine pirate, lorsque celle-ci fit de nouveau irruption. Il bondit hors de sa chaise et alla se cacher sous son bureau, comme un enfant tremblant de peur dans le noir.
-   Il est dans son bureau ?, lui demanda-t-elle plus par politesse que par véritable besoin.
Sans attendre de réponse, elle traversa rapidement la pièce et trouva le Volus penché sur son ordinateur. Celui-ci sursauta à sa vue :
-   Hé, vous m’aviez donné vingt-quatre heures !
-   Du calme, lui dit-elle, c’est pas cette info que je suis venue chercher. Tu te souviens de Cerberus ?
-   Cerberus, oui, le groupe pro humain.
-   Eh bien, il se dit qu’il serait en train de se reconstruire. Je veux un max d’infos sur cette affaire. Et n’oublie pas. Ton temps est compté.
Elle sortit en claquant la porte, le faisant une nouvelle fois sursauter.
-   Allez mon vieux, au boulot. Cette info va être facile à trouver ! Une chance qu’elle ne soit pas protégée par l’Alliance ! Il pianota sur son ordinateur et trouva ce qu’il cherchait. Bingo, j’ai trouvé ! Tiens, tiens, Aria avait raison. Cerberus est bel et bien en train de se reconstruire. Voyons, quel est le nom de leur nouveau chef ? Petrovsky Oleg, recherché activement par le gouvernement pour terrorisme aggravé ! Voilà qui devrait faire plaisir à Aria.
Il téléchargea les informations qu’il avait pu trouver sur ce type et son organisation sur un disque. Il ne restait plus qu’à les envoyer à l’intéressée. Il appuya alors sur un bouton :
-   Eros, j’ai besoin de toi.
-   Qu’y a-t-il Monsieur For ?
-   Envoyez un coursier chez Aria. J’ai un petit colis à lui remettre. Je vous envoie ses coordonnées.
-   Très bien, Monsieur !
Pendant ce temps, Aria était retournée chez elle et attendait des nouvelles avec impatience. Elle entendit un double « bip », signe qu’un nouveau message venait d’arriver. Elle le lit rapidement et se dit pour elle-même que Pitney n’était pas si incompétent finalement. Elle se tourna alors vers la porte et cria :
-   Krank, viens ici !
-   Oui chef, qu’y a-t-il ?
-   For nous envoie un coursier avec des infos importantes. Va l’attendre, mais ne fait pas de vagues ! Il ne faudrait pas attirer l’attention sur nous !
-   A vos ordres !
Dix minutes s’écoulèrent, puis le Krogan réapparut, un disque à la main.
-   Tenez ! lui dit-il en lui tendant le précieux objet.
-   Merci, tu peux y aller ! Elle inséra le disque dans un lecteur et son sang ne fit qu’un tour. Par la déesse, qu’est-ce que c’est que ça ? Ne me dites pas que c’est cet enfoiré qui tire les ficelles maintenant ? Passé ce moment de stupeur, elle se reprit et se dit qu’elle se chargerait de lui le moment venu. Pour l’heure, c’est de lui dont elle avait besoin. Elle se leva et prépara un holo à l’attention de Petrovsky :
-   
-   « Oleg Petrovsky ! Ici Aria, vous vous souvenez de moi je suppose ? Je sais que c’est vous qui dirigez maintenant Cerberus, depuis le décès de l’Homme Trouble. » Elle esquissa un sourire, et après une petite pause, histoire de lui laisser le temps de comprendre à qui il avait à faire, reprit sans autre forme de procès. « Mais je manque à tous mes devoirs. Félicitation pour cette promotion et cette magnifique évasion. Vous avez fait du chemin depuis notre rencontre sur Oméga, la base que vous m’avez volé. Mais soit, ce n’est pas pour cela que je vous contacte. Shepard. Ça vous dit quelque chose ? Cette garce nous a fait du tort à tous les deux, et je suis sûre que comme moi, vous aimeriez lui rendre la monnaie de sa pièce. C’est bien comme ça que vous dites, vous, les humains. Elle m’a volé quelque chose de très important et vous a fait emprisonner. On pourrait s’entraider, faire cause commune contre elle, qu’en dites-vous ? Si mon offre vous intéresse, envoyez-moi votre réponse sans tarder. Nous fixerons un rendez-vous. »
Elle coupa l’enregistrement et appuya sur le bouton pour l’envoyer via un canal sécurisé. Voilà qui est fait, se félicita-t-elle. Espérons qu’il ne tarde pas à me répondre.
Sinon, la fin du chapitre 3 est en ligne.
« Modifié: 16 août 2016 à 16:45:33 par kermitte1982 »
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #4 le: 16 août 2016 à 17:42:21 »
 

Darkdevil

  • Diplomate Elcor
  • ****
  • 34
    Messages
  • Réputation : 7/1
    • Voir le profil
Bonjour  :)

Juste une remarque, le nom d'Aria s'écrit T'loak il me semble. Sinon bonne continuation.
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #5 le: 16 août 2016 à 21:52:18 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Effectivement. Merci pour la remarque. ^-^
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #6 le: 24 septembre 2016 à 17:58:24 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Bonjour ami lecteurs éventuels,

Ayant trouvé un emploi de professeur documentaliste et ayant deux petites puces à m'occuper, il ne me reste guère de temps pour continuer la suite de l'histoire. Je ne l'abandonne pas pour autant, mais je m'y remettrai pendant les vacances ou quand j'aurai plus de temps.

Merci de votre compréhension et désolée pour votre éventuel frustration.
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #7 le: 03 juillet 2017 à 14:34:08 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Bonjour à tous,

Bien, me revoilà dans la course. J'ai un petit service à vous demander. Je cherche un nom pour le mot "téléporteur" qui ferait extra-terrestre. Je n'ai pas d'idées. Merci.
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #8 le: 03 juillet 2017 à 15:00:33 »
 

Urdnot Shepard

  • si vis pacem para bellum
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 284
    Messages
  • Réputation : 44/9
    • Voir le profil
euh déplacement quantique, pour le "réalisme"
Déplacement protoplasmique pour le côté WTF
STS parce que j'ai bien les Acronymes: Sublimation Transport Solidification (bon ok capillotracté)
Après qu'est ce que tu entends par "qui ferait extra-terrestre"?
Shepard dans les Archives de la Citadelle en mode Balek:
"Non, mais je parle comme cela moi,  Je DOIT y aller, ou JE doit y aller, peut-être je doit y ALLER
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #9 le: 03 juillet 2017 à 15:33:09 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Merci de m'avoir répondu aussi vite. "Qui fait extra-terrestre" pour ne pas dire "téléporteur". Tu vois, dans les mass effect, il y a toujours des noms scientifiques, qui ne font pas terriens, qui sont la traduction d'une langue extra-terrestre. Là, ce serait issue d'une nouvelle race que Shepard rencontre après la fin du 3. Je ne sais pas si je suis clair.

Cf chapitre 1 plus haut.

Bonne lecture

Chapitre 2:

Spoiler
Un peu plus tard ce jour-là, sur le Normandy, Shepard tenait un discours sur le pont. Son mariage avait été écourté et elle et son équipage avaient dû se changer pour revêtir leur uniforme réglementaire. Dans le cockpit, Joker sifflotait tout en écoutant son message, diffusé dans les haut-parleurs. Le silence se fit dans les couloirs du vaisseau, le mess, les quartiers d’équipage et tous écoutèrent le discours de l’Amiral.
-   Mes amis, tout d’abord, merci d’être venus à la cérémonie. Désolée que vous n’ayez pas pu assister au repas, la pièce montée était à tomber.
Des rires se firent entendre mais elle continua, impassible.
-   Après une semaine de sursis, nous avons reçu un nouvel ordre de mission de l’Amiral Hackett. Il nous demande de nous rendre en Egypte, où des tensions commencent à apparaître, notamment autour des trois pyramides. Vous n’êtes pas sans savoir qu’après notre retour, et grâce à Liara, des fouilles ont été mises en place à Gizeh afin de découvrir des vestiges et peut être de la technologie trorienne. Des groupes dissidents veulent s’approprier leurs secrets et tuent quiconque veut s’approcher du site de fouille. Nous devons donc y mettre bon ordre. Ceci est une mission de routine mes amis, et avec un peu de chance, nous pourrons continuer ce que nous avons commencé ce matin.
Des applaudissements éclatèrent dans tout le vaisseau. Shepard éteignit le micro et alla nourrir ses poissons. Son hamster la regardait à travers les barreaux de sa cage attendant lui aussi d’être nourri. Kaidan entra alors dans la pièce accompagné de Liara. Tous deux avaient l’air soucieux.
-   Hum hum ! toussa Kaidan. Shepard, tu es occupée?
-   Ha, Kaidan, Liara! Qu’est-ce qui se passe ?
-   Liara a regardé les images satellites du site où l’on va et ce qu’elle a vu est assez inquiétant, lâcha-t-il, l’air sombre.
-   En effet, Shepard, enchérit Liara, c’est un peu plus alarmant que ce que laissait entendre l’Amiral.
-   C’est-à-dire ?
-   Regardez mon omnitech, dit Liara en lui tendant son appareil. J’ai zoomé un maximum pour avoir un meilleur aperçu des forces que l’on va devoir affronter. Et je ne pense pas que vous allez aimer ce que vous allez voir.
-   C’est pas vrai ! Encore eux ?, s’exclama-t-elle, surprise.
Elle regardait attentivement le groupe d’hommes armés qui montaient la garde devant la pyramide de Khéops quand arriva un homme habillé différemment, et qui semblait être leur chef.
-   Et là ! s’exclama Shepard. Me dites pas que cet enfoiré a pris du galon ! Je savais que j’aurai dû le buter !
-   Désolé Shepard, mais je crois bien que si. Il semble qu’il ait pris leur tête, à un moment où l’organisation était en plein conflit interne, confirma Kaidan.
-   Ce qui est bizarre, en revanche, se demanda-elle, c’est que s’il est bien le nouveau chef de Cerberus, qu’est-ce qu’il fait là ? L’Homme Trouble n’avait pas pour habitude de se rendre directement sur place.
-   Nouveau patron, nouvelles règles ! s’amusa Kaidan.
-   Non, moi aussi je trouve ça bizarre, renchérit Shepard. Quand je l’ai croisé sur Oméga il était Général. Puis il a été arrêté et remis à l’Alliance. Son procès n’a malheureusement jamais eu lieu puisque les Moissonneurs nous sont tombés dessus et qu’il en a profité pour prendre la poudre d’escampette. Le chef d’une organisation criminelle aussi développée, même amputée d’une partie de ses factions, doit savoir qu’il est préférable de rester dans l’ombre, ne serait-ce que pour sa propre sécurité. Comme le Courtier, il se doit d’être discret afin que personne, pas même ses hommes, ne sachent qui il est réellement. S’il est présent sur ce site, c’est que nous avons affaire à du très lourd.
-   Vous pensez comme moi commandant ? s’inquiéta Liara.
-   Si vous pensez que c’est parce qu’il a trouvé ce que les équipes scientifiques recherchent depuis une semaine, alors oui, je pense comme vous.
-   Shepard, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? demanda Kaidan d’un air grave.
-   Ce qu’on a toujours fait. On fonce dans le tas et on fait le ménage ! dit-elle avec un petit sourire.
Un grésillement se fit entendre sur le bureau de Shepard et une annonce de joker vint interrompre la conversation. Ils se retournèrent en direction du bureau.
-   Commandant, nous serons sur le site dans 5 minutes. Pour ne pas nous faire repérer, je suggère de poser le Normandy dans le désert à 1 km des pyramides et de continuer le chemin dans le Mako flambant neuf que l’Alliance vous a offert comme cadeau de mariage.
Shepard se dirigea vers le bureau et appuya sur une touche pour pouvoir lui répondre :
-   Bonne idée Joker ! On se prépare.
Elle coupa la communication et ouvrit le canal des annonces du vaisseau :
-    Départ pour le site dans 5 minutes ! Garrus, rendez-vous dans le hangar. Les autres, restez à vos postes et tenez-vous prêts en cas d’attaque !
Elle se dirigeait vers la porte de sa chambre lorsqu’elle remarqua que Kaidan et Liara n’avaient pas bougé.
-   Ben, qu’est-ce que vous attendez ? Une invitation ? leur demanda-t-elle.
-   Heu non, bredouilla Kaidan. Désolé Shepard, je ne sais plus où j’avais la tête !
-   Vous aussi Liara, vous venez avec nous. Nous aurons besoin d’une spécialiste.
Une fois dans l’ascenseur, ils attendirent en silence que l’appareil atteigne le hangar. Lorsque les portes s’ouvrirent, ils se rendirent compte que Garrus était déjà là, près de l’armurerie.
-   Ha, Shepard, c’est vous. Dites donc, l’Alliance a bien bossé. Je suis comme un gosse dans un magasin de jouets la veille de Noël. Je ne sais pas quoi prendre, tout me fait envie !
-   Prenez le M-98 Veuve, lui suggéra Kaidan.
-   Bonne idée, dit-il en souriant, ce sera comme ci Légion était encore des nôtres ! Un voile passa devant son visage qui redevint très vite souriant. Puis levant son arme comme on lève un verre, il s’écria : « A la tienne, Légion ! »
-   Allez, on se bouge le cul ! enchaîna Shepard. Ils vont pas nous attendre éternellement ! Je veux la peau de ce fumier et savoir ce qu’il fout là.
Garrus courut vers le Mako et Kaidan prit le M-99 Saber qui se trouvait sur la table. Liara et Shepard étaient déjà montées à l’intérieur et les attendaient. Une fois tout le monde assis, Joker ouvrit la porte du hangar et le Mako sortit du Normandy.
-   Bonne chance ! Terminé !
Le Mako se trouvait maintenant dans le désert du Sahara. Il n’y avait que du sable à perte de vue et au loin se dessinaient les silhouettes des pyramides de Gizeh, Khéops, Khéphren et Mykérinos. L’air ondulait sous l’effet de la chaleur le rendant presque irrespirable. Mais le véhicule tout terrain n’en avait que faire et traça son chemin à travers le désert en direction du site de fouille. A mesure qu’ils se rapprochaient de celui-ci, les palissades entourant le campement des scientifiques commencèrent à apparaître. Un peu plus au nord, on distinguait maintenant très nettement les grandes pyramides et le Sphinx qui en gardait l’entrée. Le Mako s’arrêta à l’entrée de ce qui semblait être un  bivouac fantôme. Rien ne bougeait, si ce n’est la toile des tentes sous l’effet du vent chaud du désert. Garrus, kaidan, Liara et Shepard descendirent du véhicule et s’approchèrent d’une des tentes.
-   Ce silence me fait froid dans le dos, prononça Kaidan d’un ton grave. Remarque, avec la chaleur qui fait ici ce n’est pas plus mal.
-   Encore en train de vous plaindre lieutenant? plaisanta Liara. Sur Novéria il faisait trop froid, et là il fait trop chaud ? Vous n’êtes vraiment qu’une petite nature !
-   C’est Lieutenant-Colonel maintenant! répondit-il un peu vexé.
-   Shepard, venez voir ça ! l’interpella Garrus. Des traces de sang. Et elles vont toutes dans la direction de ce bâtiment là-bas.
-   Du sang dans le sable ? s’étonna Liara. Comment c’est possible, avec le vent, elles ne devraient pas apparaître, même si elles étaient fraîches.
-   Les palissades les auront protégés du vent, avança Shepard sans grande certitude.
Elle s’approcha de l’endroit où se trouvait Garrus, regarda le sang séché sur les tentes et leva la tête en direction de l’Est. Elle leva le poing pour faire signe à son équipe de ne plus bouger et de se taire, et se dirigea vers le bâtiment en question. A mesure qu’elle approchait, une forte odeur commença à se faire sentir et elle dut mettre son casque pour s’en protéger. Elle appuya sur le bouton d’ouverture mais la porte semblait coincée. Elle recula alors pour lancer Projection. La porte fut délogée de ses gonds et alla s’écraser plus loin. Des cadavres en état de décomposition avancée tombèrent par l’ouverture et le reste de l’équipe dut remettre son casque pour se protéger de l’odeur.
-   Qu’est-ce que ça veut dire ? demanda Kaidan, nauséeux. C’est qui ces types ?
-   Les scientifiques envoyés par l’Alliance pour étudier la zone, répondit doucement Liara en baissant la tête.
-   Cerberus…, murmura Garrus dans ses dents.
-   Oui, ça m’en a tout l’air, rétorqua Shepard, écœurée par l’horrible spectacle qui se déroulait devant elle. Poussez-vous, il faut les brûler avant qu’une épidémie se propage, dit-elle avant de lancer Incinération dans le container.
-   Un peu radical, non ? demanda Kaidan.
-   Que vos âmes reposent en paix. On vous vengera, déclara Liara la tête baissée en guise de recueillement. Puis redressant la tête, elle ajouta : Shepard a raison. Si elle ne l’avait pas fait, nous aurions tous pu être contaminé par des germes vivants sur les cadavres.
-   Et maintenant ? demanda Garrus.
-   On les défonce ! rétorqua Shepard.
-   Une stratégie commandant ? reprit-il.
-   Le Sphinx devrait être une bonne couverture. Après, tout dépend de leur nombre.
Ils revinrent sur leurs pas et se dirigèrent vers l’imposante statue de lion à tête humaine. La grande pyramide se trouvait à environ 500 mètres droit devant lui. L’équipe se cacha derrière, de façon à pouvoir voir sans être vu.
-   Incroyable ! s’extasia Liara. Cette statue a beau être âgée de 4000 ans et avoir subi plusieurs guerres, elle est toujours intacte et fascinante. C’est un peu comme si ce Sphinx montait la garde. Et dire que c’est les Trorien qui l’ont construit.
-   C’est intéressant Liara, mais vous vous extasierez plus tard sur ce chef d’œuvre, répondit Shepard passablement impatiente. Garrus, dites-moi ce que vous voyez dans votre lunette.
Garrus se mit en position de sniper et regarda dans le viseur. Trois hommes montent la garde, lui répondit-il. Aucun signe de Petrovsky ou d’autres membres de Cerberus. Ils doivent penser qu’ils n’ont rien à craindre.
-   Oui, ben on va leur montrer qu’ils ont tort, s’amusa kaidan.
-   Du calme, déclara Shepard. une fois ces gardes mis hors course, il faudra s’attendre à une forte résistance à l’intérieur. Kaidan, il va falloir me couvrir, au cas où. Je vais me rapprocher pour pouvoir utiliser mes pouvoirs. Liara, restez proche de Garrus, je vais avoir besoin de vous aussi. Il va falloir être synchro sur ce coup ! S’ils me voient, ils vont me canarder. Il ne faut pas qu’ils puissent donner l’alerte. Je me charge de celui de droite, Liara de celui de gauche. Garrus je vous laisse celui du milieu. Mais ne tirez pas avant que je sois en position.
-   Avec plaisir Shepard. Ça faisait longtemps ! répondit –il.
-   Comptez sur moi ! rétorqua Liara à son tour.
Shepard activa son camouflage tactique et partit sur la droite pour se rapprocher de la cible.  Liara et Garrus attendaient le signal de Shepard, toujours cachés derrière l’imposante statue. Les gardes plaisantaient sur leur chef et ne faisaient absolument pas attention à eux. Shepard se retourna et fit signe aux autres de se tenir prêt. Avant que les gardes n’aient le temps de réagir, Shepard lança Incinération, tuant le premier garde, pendant que Liara et Garrus tuaient les deux autres, l’une avec déchirure et l’autre d’un tir de sniper dans la tête. La voie étant libre, nos quatre amis se lancèrent à l’assaut de la grande pyramide mais s’arrêtèrent devant l’entrée principale afin que Shepard puisse mettre en place une tourelle de garde.
-   Beau travail tout le monde, les félicita Shepard. Net et sans bavure. J’aime ça.
-   Shepard, regardez ces inscriptions sur la porte, prononça Liara en fronçant les sourcils.
-   Quoi, les hiéroglyphes ? Oui, et bien qu’est-ce qu’ils disent ? Vous pouvez les traduire ?
-   Bien sûr Shepard, répondit-elle. J’ai étudié toutes les écritures primitives relatives à votre espèce. Et puis, si je peux traduire du prothéen, vous imaginez bien que ceux-là ne me poseront pas de souci. Bref, c’est une mise en garde. Du genre, « toi qui entre dans ce tombeau, prends garde à ta vie ». Non, ce qui me laisse perplexe, ce sont ces signes-là, dit-elle en pointant du doigt des glyphes présents sur le mur.
-   Ben quoi, vous ne pouvez pas lire ces hiéroglyphes ?
-   Justement Shepard, ce n’en est pas. Cela dit, j’en ai déjà vu. Dans la base sous-marine des Trorien.
-   Donc, cette mise en garde serait écrite en deux langues ? Comme pour des touristes ? demanda Kaidan, perplexe.
-   Pas pour des touristes, non, corrigea Liara. Plutôt pour des profanateurs. Il doit y avoir des pièges. Mais si Petrovsky est passé avant nous, il a dû en déclencher quelques-uns à lui tout seul. Je crois qu’on devrait s’attendre à trouver des cadavres.
-   Ok, tout le monde. Vous avez entendu Liara, faites gaffe où vous mettez les pieds ! ajouta Shepard. C’est surtout à toi que ça s’adresse Kaidan.
-   Hé ! répondit Kaidan vexé.
Ils entrèrent dans la pyramide, Shepard en tête. Un long couloir en pente s’étendait devant eux et Liara utilisa son omnitech pour scanner les murs autour d’elle. Derrière elle, Garrus était aux aguets tandis que Kaidan fermait la marche. Soudain, il trébucha et s’appuya sur le mur pour se rattraper. Le mur bascula et Kaidan disparut.
-   Hé Kaidan, vous avez rien entendu ? demanda Garrus en se retournant tout à coup. Kaidan ? reprit-il, le cherchant des yeux. Shepard, dit-il enfin, on a un problème !
-   Que se passe-t-il ? demanda-t-elle. Et il est où Alenko ?
-   Justement, c’est ça le problème. Il a disparu.
-   Mais…il était derrière vous ! cria Shepard, angoissée. Liara, une idée de ce qui a pu se passer ? demanda-t-elle, après s’être calmée.
-   Eh bien, on est dans une pyramide créée par les Troriens. Il n’y a peut-être pas que des pièges, expliqua timidement Liara.
-   Qu’est-ce qu’il peut y avoir d’autres ? s’énerva de nouveau Shepard. Des passages secrets ?
-   Ben oui, justement. Des passages secrets. Cela collerait parfaitement avec leur manière de faire, répliqua-t-elle.
-   Kaidan, où as-tu encore été te fourrer ? se demanda Shepard pour elle-même. Bon, pas le temps de le chercher. Petrovsky a une longueur d’avance sur nous et c’est pas le moment de traîner.
-   Oui, mais pour Kaidan ? demanda Liara. On fait quoi ?
-   C’est un grand garçon, Liara. Où qu’il soit, je suis sûre qu’il s’en sortira et qu’il arrivera à nous rejoindre.
-   Si vous le dites, répondit Liara en regardant une dernière fois derrière elle.



« Modifié: 03 juillet 2017 à 15:55:51 par kermitte1982 »
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #10 le: 03 juillet 2017 à 15:52:49 »
 

Urdnot Shepard

  • si vis pacem para bellum
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 284
    Messages
  • Réputation : 44/9
    • Voir le profil
ouep, bien compris
Ben les exemples que je t'ai donné sont pas mal dans ce gout là.
Sinon, ce qu'il faut savoir sur la téléportation quantique tel qu'elle est perçut à l'heure actuelle, c'est qu'en fait ce n'est pas de la téléportation, mais plutôt un coupé/collé.
Le sujet a téléporter est analysé jusqu'à l'élément le plus simple, décomposé puis une copie est reproduite de l'autre côté. Dans le cadre d'une "téléportation" utilisé à la Star Trek, l'original est détruit à la première téléportation, et ensuite on ne fait que copier une copie.
Certains films et série parle du phénomène ou une personne se téléporte puis recommence et à chaque fois la qualité du sujet sortant diminue.
Donc on pourrais pensé que cette race extra-terrestre découverte par Shepard a accepté cette éventualité de n'être qu'une copie plus ou moins parfaite de l'original. donc la traduction littérale issue de cette nouvelle langue extraterrestre serait " Copieur Quantique" voir "cloneur quantique".
Si l'on reprends aussi le mode de communication dans ME2 et 3, il y a l'intrication quantique à base d'ansible, donc tu pourrais lui donner un acronyme, du type ACQ pour Ansible de Clonage (ou Copie) Quantique
Shepard dans les Archives de la Citadelle en mode Balek:
"Non, mais je parle comme cela moi,  Je DOIT y aller, ou JE doit y aller, peut-être je doit y ALLER
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #11 le: 03 juillet 2017 à 15:55:25 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
A oui, c'est super ça. Merci beaucoup. J'aime ta dernière idée. J'en prends note.
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #12 le: 03 juillet 2017 à 16:04:13 »
 

Urdnot Shepard

  • si vis pacem para bellum
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 284
    Messages
  • Réputation : 44/9
    • Voir le profil
Pas de souci, tu recevras ma facture par mail  X_0
Shepard dans les Archives de la Citadelle en mode Balek:
"Non, mais je parle comme cela moi,  Je DOIT y aller, ou JE doit y aller, peut-être je doit y ALLER
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #13 le: 31 juillet 2017 à 15:55:11 »
 

Juventino91

  • Diplomate Elcor
  • ****
  • 42
    Messages
  • Réputation : 8/0
    • Voir le profil
Bonjour Kermitte 1982,

Je me permet d'écrire sur ce sujet plus récent pour te féliciter pour le tome 1 - Renaissance, il m'a beaucoup plu, on accroche vite à l'histoire, il y a un rythme soutenu (même peut-être trop à certains moment) mais vraiment c'est du gros boulot d'écrire un roman et des félicitations s'imposent en conséquence : j'aime beaucoup le style d'écriture, ta façon de voir les choses, l'ambiance qui colle bien à l'esprit de l'univers mass effect, et les caractères des personnages sont très bien retranscrit (d'ailleurs je pense comprendre que on a affaire à une Shepard particulièrement pragmatique :) ) Par contre je vais mettre une petite balise Spoil pour noter, quelques paradoxe et petite faiblesse qui, à mon sens, bien sûr, pourrait améliorer ce roman (j'espère ne pas être trop cavalier, mais c'est sans aucune prétention et aussi parce que j'ai apprécié ce roman que je me permet de le critiquer)




Spoiler
Voilà tout abord critique purement gratuite et personnelle pourquoi faire une romance avec Kaidan ??!!! mais surtout pourquoi faire une romance entre Liara et James ??!!! Haha :) Oui pour ma part je n'aime pas beaucoup les coéquipiers humains de mass effect, bien que j'approuve Kaidan qui est un homme assez torturé et perturbé par le fait d'être un humain biotique et qui est aveuglément attaché à ses valeurs de soldat (ce qui offre un côté réaliste à l'univers Mass Effect qui en fait tout son charme, et qui en fais mon univers favoris, car il ne s'agit pas de créer un univers idyllique ou tout les persos sont aimables) je trouve que James est un personnage sans profondeur et assez vulgaire et le voir avec Liara.... (he oui pas très originale de faire sa romance avec Liara...mais bon... :s) (après peut-être que tout simplement je ne peux voir Liara avec quelqu'un d'autre... hahaha) (d'ailleurs j'approuve avec Thane, c'est un perso que je trouve assez stylé)
Enfin je me suis trop attardé sur la critique gratuite , et ça m'emmene à une première critique qui est que je trouve que le côté romance est trop présent dans le roman, bien qu'en réalité, une partie de moi l'approuve complètement, je trouve tout de même que ça retire un peu de réel à la fiction (tout le monde est en couple et a trouver son partenaire dans le Normandy, sauf Joker qui a perdu IDA et Jaavik le prothéen, perso je trouve qu'il y a un côté automatique, un côté trop "romancé", qui créer un mécanisme de couple et met cette valeur en règle universelle qui n'échappe à personne) NB : d'ailleurs on connait même les attirances de Traynor, je trouve qu'on a du coup une prépondérance de cette question que perso je n'aurais pas mis, mais que je trouve très charmant pour autant :)

Ensuite un deuxième critique plus "sérieuse" à mon sens est que il ya un paradoxe, au début du roman tu écris que Shepard aimerait bien avoir une vraie retraite aux côté de Kaidan, et qu'elle ne voudrait plus avoir à porter l'univers sur son dos et en somme faire la guerre, car elle a eu son lot de guerre avec les nombreuses menaces qu'elle a éliminées (d'ailleurs j'aime beaucoup le moment ou elle apprécie le soleil sur sa peau). Mais dans la suite du roman , tu écris que l'aventure lui manque qu'elle a même soif de combat... (alors que lors des missions elle explique que ce serait cool de pouvoir éviter les combats...) par exemple sans citer les passages exactes ce qui ferait que rallonger le pavé que je suis entrain d'écrire :p , à la toute fin elle est trop contente de classer son mariage (qui est un jour très spécial) pour partir à l'aventure, donc au combat. (et tu écris même à un moment que l'espace et son vaisseau lui manque alors que au début dans la scène du "soleil sur la peau" Shepard a l'air de penser du coup que une bonne petite retraite sur Terre, entre oxygène, soleil et pluie, après avoir eu son lot d'aventure dans des contrées lointaine et ce qu'elle souhaite pour la fin de sa vie...) Perso je pense qu'il y a peut être un peu de réécriture a faire pour savoir ce que souhaite réellement Shepard (la retraite ou l'aventure).

Une troisième critique , le roman est vraiment captivant et la découverte de cette race est un chose que j'approuve, ainsi que tout l'histoire qui en découle ;) mais je trouve que on comprends pas bien les caractéristiques de cette race, ce qu'ils sont, comment ils ont pu évoluer à un tel point...(alors oui je me doute que tu réserves des infos pour le tome 2, ce qui est tout à fait compréhensible et bien senti), je trouve juste dommage que cette race est une apparence anthropomorphique, je trouve que ce soit dans l'univers Mass effect ou la science fiction en générale ça manque de diversité dans la constitution d'espèce, et je trouve que pour une espèce tel que tu as imaginé, hyper adaptative et très intelligente, venant d'une galaxie lointaine, tu aurais pu imaginer une forme plus conceptuelle (style Hanari), qui va avec leur manière d'être qui, elle, est assez originale (assez proche des rachni je trouve :) , ce qui est cool). Quand je parle d'explication, après c'est peut être moi qui est mal compris, c'est que je trouve qu'il y a un flou chronologique... D'apres mes souvenirs, les Troriens ont une langue assez proche des prothéen, mais ils viennent d'une époque bien plus lointaine, car les moissonneurs étaient en petit effectif... viennent-ils de la même époque que les léviathans ? Pourquoi ont ils une proximité avec les prothéens ? Alors qu'ils datent de quelques cycles avant et que de plus, c'est sur terre qu'ils se sont installés ... D'ailleurs pourquoi ils ne précisent pas depuis quelle cycle ils sont là ? Pourquoi n'avons nous pas plus de similarité avec eux, vu qu'ils nous ont accompagnés ?  (par exemple , dans la langue...)


Enfin toute dernière critique , je trouve que la fin ou ils s'en vont durant leur mariage pour une mission, en mode, c'est parti pour l'aventure ! je trouve ça vraiment cliché :p


Enfin voilà, balise refermée, il y a pas mal de critiques mais c'est vraiment pour donner mon avis, je n'ai aucune prétention et j'espère juste pouvoir aider :) (ou pas d'ailleurs) c'est juste un écho parmi tant d'autres... Encore bravo pour ce roman (je sais que après pleins de critiques comme ça , ca peut faire bizzare :p) mais j'ai sincèrement aimé ce premier tome et pleins d'encouragements pour ce nouveau tome que je lirais avec beaucoup d'intêret ! :)
« Modifié: 31 juillet 2017 à 17:33:54 par Juventino91 »
 

Re : Mass Effect 4: le secret des pyramides
« Réponse #14 le: 31 juillet 2017 à 19:37:39 »
 

kermitte1982

  • Coach littéraire et correctrice
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 240
    Messages
  • Réputation : 13/3
    • Voir le profil
    • Les 3C coaching, correction, conseils
Bonsoir Juventino91,

Tout d'abord, merci. C'est la critique la plus gentille, la plus constructive et la plus longue que j'ai eu depuis que j'ai posté ce premier roman sur Mass Effect. Mais surtout, c'est une vrai critique. Tes remarques sont pertinentes, et je m'en veux de ne pas y avoir songé moi même. En effet, tu te pose de vrais questions, auxquelles je n'ai pas forcément de réponses mais auxquelles je vais réfléchir. Ensuite, effectivement, Shepard retombe sur les Troriens dans le tome 2 et on en apprend un peu plus sur eux. J'ai écrit Renaissance en 2012 et il est vrai que certains détails m'échappent. Mais bon, tu as raison. Il faudrait que je revois certaines scènes pour les rendre plus cohérentes. Je pense que je m'y attablerai lorsque la suite sera finie, cela fait déjà trop longtemps que je suis dessus. Il va falloir que je le termine quand même, lol.
Enfin bref, merci. Ce sont des gens comme toi qui me donne envie d'écrire.
Cordialement,
Bonne soirée. :)