Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Extranet - Connexion en cours...
Mars : question subite

Auteur (Lu 2233 fois)

Mars : question subite
« le: 23 juin 2017 à 15:22:51 »
 

khurnous

  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 315
    Messages
  • Réputation : 35/1
    • Voir le profil
Hello !

Une question :

Avant la découverte du relais Charon, les humains découvrent la fameuse cache Prothéenne ce qui leur permet de mettre au point les moteurs SLM. On nous dit (ME1, 2 et 3) que c'est une petit cache. Dans ME3 lorsque nous récupérons Liara, on apprend sur un dataPad que les archives ne sont qu'une partie d'un immense complexe à peine effleuré.

1°Mars a t'elle aussi été moissonnée ? ou était-elle vide ? (pour moi seconde hypothèse pour éviter d'attirer trop l'attention sur Sol)

2°Au moment de l'attaque des moissonneurs, il reste énormemment à découvrir, et la destruction par Eva de la borne a t'elle détruit l'ensemble des données de tout le complexe martien (y compris celles non encore exploitées) ?

3°Pourrait on envisager :
*des prothéens encore en stase et non mort?
*des technologies à découvrir
*et finalement Cerberus n'aurait-il pas gagné (et fait le pari fou que Shepard gagnerai contre les moissonneurs!) car les humains sont les plus nombreux et pourraient bien disposer d'une très sérieuse avance technologique sur l'ensemble des races de la voie lactée ?
 

Re : Mars : question subite
« Réponse #1 le: 23 juin 2017 à 16:18:12 »
 

Urdnot Shepard

  • si vis pacem para bellum
  • Ingénieur Quarien
  • **
  • 284
    Messages
  • Réputation : 44/9
    • Voir le profil
Il me semble qu'avant de détruire la balise sur Mars, EVA télécharge tout pour le donner à Cerberus, mais nous connaissons sont destins, et il me semble que IDA récupère tout ou partie des données téléchargé par EVA.

Après je ne suis plus sur du tout de ce que j'avance, mais si c'est bien cela, il est clair que suite à la moisson, les humains vont repartir avec certains avantages.
Shepard dans les Archives de la Citadelle en mode Balek:
"Non, mais je parle comme cela moi,  Je DOIT y aller, ou JE doit y aller, peut-être je doit y ALLER