Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Extranet - Le 05/10/2021 : Sélection de Mods pour Mass Effect Legendary Edition
Il faut que je parle de mon experience Mass Effect [SPOIL]

Auteur (Lu 4472 fois)

 

keops08

  • Soldat Vortcha
  • *
  • 1
    Messages
  • Réputation : 0/0
    • Voir le profil
Alors ...

Je vous prévient tous de suite, cela va être long, très long, trop long.

Mais il faut que j'en parle ...

Reprenons depuis le début :

1/ Ma découverte de Mass Effect

J'ai découvert la série Mass Effect en 2010.

A l'époque je suivait sur Dailymotion un collectif de vidéaste réalisant des solutions complètes de jeux vidéo. L'un d'eux s'occupait de la série qui nous intéresse ici.
Grâce à ses vidéos, j'ai découvert un monde riche, profond, avec des personnages attachants.

A l'époque, je n'avais pas encore la possibilité de jouer régulièrement, par manque de temps et d'argent (j'avais tous juste 18 ans, les études, tous ça ...). Du coup, ses vidéos me permettait de découvrir plein de jeu et d'histoire auquel je n'aurais probablement jamais jouer sinon. Je prend comme exemple Assassin's Creed, Portal, mais également Mass Effect.

J'ai donc suivi avec enthousiasme Phen-X Shepard, soldat rescapé, d'Eden Prime à Ilos.

Puis, la suite de l'aventure, la mort de Shepard, sa résurrection grâce à Cerberus, jusqu'à ... l'exile de Tali'Zorah vas Normandy. Et plus rien. Plus de vidéo après. J'étais ... frustré. Je ne connaissait pas le fin mot de l'histoire. Que voulais les Récolteurs, Cerberus était-il vraiment digne de confiance ?

Et je ne me voyais pas suivre un nouveau Shepard depuis le début. J'ai donc abandonner l'idée de connaitre le fin mot de l'histoire.

Mais ...

2/ Les promos Steam, ça a du bon !

Alors que je m'équipait d'un ordinateur portable correct, je découvrais également Steam et ces très nombreuses soldes.
Et au détour d'un de ces rabais saisonnier : Mass Effect 1 et 2 pour moins de 15€ !

Je sors mon paypal, j’achète et j’installe dans la foulée. Et j’attends, ... bah oui, je suis en appart étudiant, je n'ai pas de co.

Un jour plus tard, je lance Mass Effect, et ... je le finis en trois jours. Et déjà je sens que quelque chose se passe entre le jeu et moi. J'ai une irrépressible envie de le recommencé pour voir les autres choix possible, les autre solutions. Wrex est-il vraiment obliger de mourir sur Virmire ? Anderson est-il vraiment le meilleur choix comme conseiller ?

Bref, je relance le jeu dans la foulée, part sur d'autre voix, explore de nouveau horizon.

Et puis, je lance Mass Effect 2.

Je continue mes histoires, découvre de nouveaux lieux, de nouveaux personnages. Et je le termine ... Et quelle claque je me suis pris.

La mission suicide ... La première fois que je l'ai faite, j'ai perdu tous l'équipage. Pas juste Chambers et une partie des troupes, non. Seule Chakwas étais en vie. Une partie du commando n'a pas survécu également. Miranda n'a pas réussi la bulle, et Mordin n'a pas réussi à fermer la porte à temps.

Puis j'arrive au fond de la base des Récolteurs et je découvre l'horreur, le Moissonneur Humain...

Ce premier run de ME2 m'a retourner. Il m'a fallut quelque temps pour que j'ose continuer l'histoire de mes autres persos.

Et puis, j'ai testé, expérimenté, et j'ai compris comment passer la mission suicide sans perte aucune. Et j’étais fier. Fier d'avoir dompter le jeu, et de pouvoir enchainé les runs parfaites en Conciliation ou en Pragmatisme.

Mais l'histoire n'était pas fini. Les Moissonneurs sont toujours là.

J'attendais pour la première fois de ma vie un jeu comme jamais je n'avais attendu quelque chose.

3/ 8 mars 2012 - Mass Effect 3

Ça y est ! Il est enfin là ! Dans ma boite au lettre ! Le collector de Mass Effect 3 !

Je déballe, je sors le DVD, je l'insère dans l'ordi et ... Origin ? OK ... Je lance l’installation et ... Hein ça télécharge ? Mais ... J'ai le DVD et ... j'ai toujours pas de co ...

Bon, temps pis, je vais en cours, je jouerais ce soir.

Enfin je lance le jeu. Des frissons au premier écran titre (elle est classe l'Omni-Lame). Je charge mon premier perso et je lance l'aventure.

On vois quelque changement, je jeu est plus nerveux que le deux, ça promet.

Et puis cette première mission me met direct dans le bain. La BO est magnifique (j'en ais des frissons rien que d'y penser), et le dernier plan de la Terre me fais dire que ouais, il va y avoir des conséquences à nos actes dans ce jeu.

Je dévore ce premier run comme jamais, j'enchaine les heures (j'avoue avoir sécher quelque cours), je fouille absolument tous, je ne veux rien laisser au hasard, chaque bribe d'infos, de codex ...

J'envoie chier les Galariens, je choisi les Quariens, je me révolte contre le Sanctuaire ... Et enfin, ... je suis de retour sur Terre avec ce que je pense être le plus de points possible (je n'avais pas encore touché au multi).

Et je lance la dernière mission, je parle à tous mes amis, Ash, Garrus, Tali, Jacob, Kastumi, Samara, Grunt, Zaeed, Jack, James, IDA, et ... Liara bien sur.

Et je m'attend à devoir faire des choix, comme dans ME2, mais ... non, je descend du mob, et j'arrive au missile. Je détruit mon cinquième Moissonneurs et j'arrive devant le rayon en évitant les tirs de l'Augure. Mal en point je descend trois Zombi et un Maraudeur, et j'arrive à la Citadelle, dans un charnier.

L'Homme Trouble et là ainsi qu'Anderson. Je n'arrive pas à faire entendre raison à l'HT, et je suis obliger de l’abattre.

La Citadelle s'ouvre, mais rien ne se passe..

Je rencontre le catalyseur, et ... je ne comprend pas, ... c'est tout ?

Ok, je choisis le contrôle plutôt que la destruction mais, ...

Bon, un peu de multi après, je lance un deuxième run avec un autre perso pour voir si des choses changes.

J'accepte la proposition des Galariens, je tue Wrex, je choisis les Geths, et j'arrive devant le catalyseur.

Mais ... c'est pareil ?

A non, un choix en plus... Que ... Hein ... La synthèse ? Mais ... non ... fin si mais ...

J'ai la même histoire ? Quoique je fasse. Peut importe mes choix dans les trois jeux je me retrouve fasse au même trois propositions, avec juste de légère différence en fonction du nombre de points gagner ? Mais non ... Je ne veux pas.

J'ai refuser en block cette fin que je trouvais inappropriée pour une trilogie de jeu qui m'avais marquer à ce point. Car même si la fin m'a dégouter sur le moment, les 40 heures de jeu pour arriver à ça, m'avais plus. Beaucoup. Énormément même.

4/ Théorisation et DLC

J'ai cherché sur internet, et je me suis rendu compte que je n'étais pas le seul dans ce cas.

J'ai commencé a lire des théories sur l'endoctrinement de Shepard, sur l'énergie noire, et autre.

Et puis il y'a eu l’annonce de l'Extended Cut, et j'ai repris espoir. Peut-être allons nous avoir enfin la vrai fin.

Le 26 juin, je ressort mes sauvegardes, je retourne à la Citadelle. Plusieurs fois. J'en apprend un peu plus sur les Moissonneurs, mais... Les fins n'ont pas changer... On a juste plus d'infos, mais pas plus de variable. A si ! Un quatrième choix, celui de ne rien faire, mais comme les autres, on l'a quoiqu'on ai fait dans les trois jeux.

Et puis Le DLC Leviathan est anoncé. Je le fais, mais... Toujours plus d'infos, toujours les mêmes fins.

DLC Oméga ? Sympathique, mais je ne le fini pas.

DLC Citadelle ? A quoi bon.. Rien ne va changer mon avis sur cette fin, que l'une de mes séries de jeu préféré ne méritais pas.

5/ Et maintenant ?

Et puis j'ai relancer ME1 et ME2. Mais je n'ai jamais réussi pour ME3.

Mass Effect Andromeda est annoncé. Ok, pourquoi pas, mais d'abord je laisse le temps aux autres de jouer, pour voir ce qu'il en ressort.

Mouais, j'ai bien fais finalement. Pas convaincu par les critiques. Temps pis. Mass Effect est mort. Vive Mass Effect.

...

Et on arrive en mars 2020. Je vais avoir 28 ans. J'ai quasiment plus le temps de jouer.

Mais un truc ce passe dans le monde, et on est obliger de rester chez soi. Du coup pour passer le temps, je relance Mass Effect, avec un tout nouveau perso. J'avance, et je retrouve un plaisir fou à jouer à ce jeu. Je continue sur Mass Effect 2, et je prend un pied de plus en plus grand. A tel point que je me suis dis :

Allez, t'a pas fini Mass Effect 3, il te reste deux DLC à finir. Temps pis pour la fin tu sais qu'elle va pas te plaire.

Et je lance ME3. Et là ...

...

Je viens tous juste de finir le jeu et j'arrive pas à décrire encore totalement ce que je ressens.

Mais ce qui est sur c'est que Mass Effect à ressusciter pour moi.

Les émotions que j'ai vécu sur ce run ont été d'une violence, dans les deux extrêmes.

La joie immense de retrouver des personnages auxquels je tiens, la tristesse de certaine pertes, la colère contre Cerberus, et le rire dans le DLC Citadelle.

Je viens de passer un mois avec ma Shepard et ces amis. Et je n'ai pas envie de les quitter.

Je suis sonner. Rien, aucun divertissement ne m'a autant marqué que ce run complet de la trilogie. Et pourtant, l'année 2019 m'avais bien marquer avec GoT et Endgame. Mais là ... C'est d'un autre niveau.

Conclusion

Cette trilogie est une merveille d’écriture au niveau des personnages. Ils sont "humains", plein d'émotions et de réactions. Et le fait que ce soit des jeux vidéo est encore plus fort. On s'implique dans les choix que l'on fais, on s'attache profondément aux personnages, on est touché par ce qui leur arrive, parce qu'on est ACTEUR de ce qui leur arrive.

C'est NOUS qui prenons toutes les décisions, qui forgeons le destin de tous dans la Galaxie.

Alors même si la fin ne me convient toujours pas, je rejouerais à la Trilogie. Et je vais même laisser une chance à Andromeda.

Et je vous invite fortement, si vous ne l'avez pas déjà fais, à faire un run complet de la Trilogie, d'une traite. Sans aucun autre jeu entre les opus. Dès que vous en terminer un, enchainez, n'attendez pas.

C'est une expérience très forte.

Mass Effect est redevenu, avec ce run, ma serie de JV préférée. Et il va en falloir pour la déloger.
_________

Voilà, merci à tous ceux qui m'ont lu jusque ici.

Je sais que j'ai énormément écrit, mais j'avais besoin d’extérioriser tous ça.

Je vous souhaite à tous une très bonne fin de journée.

Keelah Se'lai
 

Re : Il faut que je parle de mon experience Mass Effect [SPOIL]
« Réponse #1 le: 20 avril 2020 à 11:56:44 »
 

Marco_44

  • Marchand Volus
  • **
  • 5
    Messages
  • Réputation : 1/0
    • Voir le profil
Effectivement, faire la trilogie "sans coupure" est une expérience incroyable.

J'avoue que moi aussi j'ai replongé dedans il y a peu, en faisant les trois épisodes à la suite, et quel bonheur !

Comme toi, quelques années s'étaient écoulées. La faute aux études en grande partie. Mais au final, cela m'a permis de prendre du recul, de pouvoir replonger et peut-être même mieux comprendre certaines facettes de cet univers très riche.

Aujourd'hui je suis de nouveau accro !

J'ai redonné à Andromeda sa chance également.
Il n'est certes peut-être pas au même niveau d'intensité émotionnelle, mais il est riche, profond, avec une volonté de faire découvrir la franchise à un autre public, pour mieux les attirer vers les origines.

En parallèle, l'univers de ME peut s'explorer aussi par ses romans, ses comics, une bonne manière d'en apprendre d'avantage et de prolonger l'aventure  :)

 

Re : Il faut que je parle de mon experience Mass Effect [SPOIL]
« Réponse #2 le: 20 avril 2020 à 18:13:22 »
 

F4nt0m3

  • Porte-Etendard de la Flotte Lourde
  • Terroriste Butarien
  • ***
  • 448
    Messages
  • Réputation : 6/1
    • Voir le profil
    • Mass Effect, Star Citizen et divers jeux vidéos
Moi j'aime bien les fins :) Je sais que Bioware avait imaginé une autre fin (en rapport avec la mission de Tali sur Hearstrom), mais je préfère celle-ci parce que du coup l'autre ça revenait à choisir entre la moisson et la mort... bof.
Je pense que ce qui frustre le plus, c'est qu'on n'ait pas la vision de Shepard et son crew dans l'avenir. Mais je pense aussi que c'est voulu, pour que ce soit l'imagination du joueur qui fasse le reste.

Après j'ai découvert les fins de ME3 avec l'extended-cut. Donc je n'ai pas eu la frustration addtionnelle de la fin d'origine, que j'ai découvert il y a peu au passage en visionnant une vidéo youtube (wouah, elle était vide leur fin à l'origine quand même...).

Par contre c'est clair que le côté "vivant" (plutôt qu'humain vu qu'on parle d'aliens pour la majorité lol) est bien plus marqué dans ME3 que les deux autres, évolution des technos oblige. Les interactions avec le crew sont quand même très différentes dans ME1. Ils sont là juste pour remplir les codex en fait, à l'exception de Garrus qui est là pour dire à quel point il veut tuer le psychopathe qui se fait passer pour un médecin.

Dans ME2, on a déjà des interactions plus "naturelles" et moins portée encyclopédie vivante. Tali a grandit et gagne un peu en caractère (pour le meilleur d'ailleurs), Garrus en revanche il a pas changé. Encore une histoire de vengeance... Mais il se comporte déjà un peu plus comme le meilleur ami qui va devenir. Wrexx est content de voir Shepard et lui fait un calin, mdr, sans parler des sarcasmes sur sa capacité à tuer des gens quand Grunt annonce la mort d'Hokir lol Comme pour Garrus, il ressemble davantage à ce qu'il deviendra dans ME3. Le reste du crew est plutôt bon mais le côté "je te force à flirter avec Jacob" quand tu joue Femshep me gonfle perso. Clairement le doublage de Femshep sur ce ME2, c'est n'importe quoi. Mais passons.

Et puis vient ME3. On voit que Bioware a prit en maturité et les interactions dans le jeu sont bien plus naturelles qu'avant. Tali a encore gagné en caractère et c'est putain de bien. C'est une adulte maintenant et elle se permet même un peu de flirt avec Garrus (et c'est drôle parce que lui a l'air trop décontenancé en le comprenant). Garrus a arrêté de vouloir se venger, c'est bien. C'est un vieux routard comme toi maintenant et c'est ce qui ressemble le plus à ton meilleur pote. Ash aussi au passage (ouais, je joue Femshep et je tue toujours Kaidan, il m'énerve en fait - et quand je vois les vidéos de lui dans ME3, je regrette pas). Elle n'hésite plus à te dire ce qu'elle pense avec ou sans humour (là ou c'était encore timide dans ME1). Et elle se révèle plus complexe que ce que son personnage révélait sur elle dans ME1. Et puis on retrouve d'une manière ou d'une autre (quand on a fait tout pour avant bien entendu) tous les personnages qu'on a eu dans le crew depuis ME1. Entre nous, James Vega m'intéresse pas plus que ça (même si son personnage est pas mauvais, c'est pas la question), mais c'est juste que je le connais pas.

Bref, ce long monologue pour dire que l'histoire complète + l'évolution de la techno = des personnages vivants dans la trilogie. Voilà, mon commentaire ne sert à rien en fait, j'avais juste envie de parler MDR


Concernant MEA, c'est par lui que j'ai découvert ME, donc mon avis est biaisé bien entendu, mais je peu quand même le donner.
Clairement, on voit que 18 mois de dev, ça n'était pas assez. Ca se sent sur beaucoup de points dans le jeu qui laisse un arrière goût de pas fini. Le codex est incomplet et certains personnages ne sont pas hyper développés. D'autres sont ratés et mal implémentés dans le jeu, comme Peebee qui passe pour une ado attardée, mais avec beaucoup de recul on se rend compte que c'est juste Bioware qui s'est chié dessus en créant son personnage et qu'en fait, elle est autre chose. D'ailleurs je vais sûrement m'attirer la haine de certains (MDR) mais je pense que Peebee reflète mieux ce qu'est une demoiselle Asari que Liara (ce qui ne m'a pas empêché de romancé cette dernière dans 100% de la dizaine de partie que j'ai fait). Il n'y a qu'à voir tout ce qu'on dit des demoiselles Asari, plus précisément tout ce qu'en disent les Asaris elles-mêmes (entre autres Samara et Aethyta - le père de Liara). Liara est clairement hors norme, mais c'est un autre débat.

Je n'ai pas connu l'énervement des premières semaines à subir les bugs car j'ai acheté le jeu un mois après et il ne restait que 2 ou 3 patchs avant la 1.10 qui est la version actuelle. Du coup je vais avoir du mal à en parler. Mais sur PS4, je n'ai pas rencontré de difficulté particulières. Un ou deux bugs visuels à la rigueur, mais dans l'ensemble ça va. Sauf une mission secondaire sur Kadara qui a fait craché le jeu, tout le reste ça va.

Après c'est un jeu action-aventure dans l'aire du temps qui propose la même chose que les autres : une quête principale, des quêtes annexe (beaucoup) et environ 60 à 90h de jeu pour faire le 100%. Si on peut trouver les quêtes principales trop peu nombreuses, les quêtes annexes complète celle-ci ainsi que l'univers et posent le décor. En faisant attention aux détails, on y découvrent comment les colons vivent dans cette nouvelle galaxie, les petites luttes intestinales, etc.

Concernant les jumeaux, perso je ne joue qu'avec Sara car je la trouve plus crédible que Scott (rapport avec leur histoire respective dans le codex/wiki). Ils sont jeunes et donc impressionnables et influençables. On peut leur donner un peu de caractère, mais c'est très léger. Et faut avouer qu'ils manquent de caractère. Mais encore une fois, ils sont jeunes et c'était le but de propulser un jeune personnage en héro (ça fait partie de l'histoire). J'aurais aimé avoir une suite quelques années plus tard pour envoyer chier plus facilement et comme le ferait un/une Shepard (qui avait 29 ans dans ME1 contre 22 pour les jumeaux Ryder).

Bref, le jeu annonce clairement une suite. Impossible d'y jouer et de se dire "c'est un one-shot". Peut-être que Bioware a pensé à une one-shot au départ, mais à la fin du dev, clairement ils envisageaient une suite. Trop de questions sans réponse, trop de possibilités pour l'avenir. Les trois romans existants complètent l'histoire du jeu (1 sur la révolte du Nexus, un autre sur l'année pré-départ avec Cora et Alec Ryder et le dernier sur l'Arche quarienne). Il y a aussi un comic sur Teran Kandros qui explique comment il en est arrivé à s'engager. J'aurais vraiment aimé avoir plus de choses à dévorer sur ce nouvel univers, mais c'est comme ça.
Pour l'instant, un maigre espoir existe pour les gens comme moi de voir arriver un jour MEA2. Les annonces dans les mois à venir seront déterminantes. Dans MEA2, Bioware pourraient corriger tous les défauts du 1 tout en profitant de l'opportunité de raconter des histoires inédites. Faut juste qu'ils s'en donnent les moyens.

En tout cas, c'est MEA qui m'a donné envie de jouer à la trilogie, donc merci MEA, même si tu n'es pas mon préféré.

Désolée je suis bavarde :)
Ma modeste chaîne twitch : https://www.twitch.tv/f4nt0m3_tv :)
 

Re : Il faut que je parle de mon experience Mass Effect [SPOIL]
« Réponse #3 le: 27 avril 2020 à 13:13:07 »
 

AbigaelleShepard

  • Scientifique Galarien
  • *****
  • 88
    Messages
  • Réputation : 5/7
    • Voir le profil
Le truc, dans les jeux vidéo c'est que souvent les joueurs voudraient qu'ils créent leur propre histoire de bout en bout en s'épargnant tout l'aspect créatif de l'oeuvre, en n'écrivant pas une ligne ...


Dans un jeu vidéo, il y a des interactions possible entre l'oeuvre et le joueur, mais fort heureusement, il y a tout de même une phase créatrice, une histoire, un propos, une sensibilité propre aux auteurs qui peut ou non être partagée par le public (qui n'est pas l'auteur du jeu vidéo, il faut parfois le rappeler) et cette phase créatrice, cette histoire, ce propos, cette sensibilité, se trouve dans la trame principale, et toutr particulièrement dans la conclusion de l'histoire


Lorsque Mass Effect 3 a été créé, il a toujours été pensé comme une conclusion, les développeurs se devaient donc d'exprimer la note personnelle et spécifique qu'il voulaient donner à leur histoire, et c'est parfaitement légitime !


Moi, j'ai toujours adoré la fin de Mass Effect 3, même si elle est douloureuse et que l'on ne voir pas Shepard et ses copains faire de la guitare autour d'un feu de camp après avoir triomphé des Moissonneurs. Non, on voit un personnage qui a toujours donné beaucoup de lui et qui a donné le plus dans Mass Effect 3 puisqu'il a donné sa vie (les remaniements ultérieurs ont montré un corps recommençant à respirer, ce qui suggère que Shepard a, finalement, pratiquement donné sa vie) pour sauver la galaxie.


La fin de ME3 est une apothéose ! Elle est plus intense que toutes les autres fins des volets précédents ! Elle va au plus loin de là où l'on peut aller. C'est pour ça que je l'ai aimée depuis le début et que je l'aime encore.
Mass Effect 1, Mass Effect 2 et Mass Effect 3.